Magazine Expressions

Forum > Rôleplay > Magazine Expressions

Première page Page précédente 1/1 Page suivante Dernière page

Kati Ring de Hu-Ko
Avatar
Grande Servante
46e
Magazine Expressions 28/01/20 20:51

Bonjour Anathas,


Une équipe de journalistes humalandais prépare actuellement un projet de magazine politique hebdomadaire à base d'interviews.


L'idée de départ est d'accueillir chaque semaine un invité représentant un pays d'Anathas.

L'émission serait enregistrée en semaine pour être diffusée le dimanche soir.


La messagerie de Humaland est ouverte à tout pays souhaitant participer à cette émission en envoyant un de ses représentants.

Les suggestions concernant le format du magazine sont également les bienvenues.


Le comité de rédaction du magazine Expressions


Citer CiterLien LienReporter ReporterLikes 1 like
Citer CiterLien LienReporter ReporterLikes 1 like
Kati Ring de Hu-Ko
Avatar
Grande Servante
46e
Prochaine émission 29/01/20 22:18

Bonjour Anathas,


déjà deux pays se sont portés candidats pour l'émission Expressions.

Nous ne dévoilons pas leur nom pour l'instant :-)


En attendant, pour inaugurer l'émission, c'est la présidente Rita King qui se prêtera au jeu des questions-réponses.


La diffusion de l'émission est programmée pour dimanche soir.


Bonne fin de semaine à tous !


L'équipe Expressions


Citer CiterLien LienReporter ReporterLikes 1 like
Citer CiterLien LienReporter ReporterLikes 1 like
Kati Ring de Hu-Ko
Avatar
Grande Servante
46e
Magazine Expressions n° 1 : Humaland 02/02/20 21:52

Bonsoir,

 

Soyez les bienvenus au premier numéro du magazine Expressions, une émission politique laissant la parole aux représentants des différents pays qui composent Anathas.

Pour ce premier numéro, nous avons eu le plaisir d'accueillir et d'interroger Rita King, la Présidente de Humaland.

Nous l'avons reçue cette semaine dans nos locaux où elle a pu répondre aux questions de notre journaliste Paul Natache.

 

 

Paul Natache : bonjour Madame la Présidente

 

Rita King : bonjour à vous !

 

PN : nous allons commencer par quelques questions générales pour présenter Humaland.

Quelles sont les principales caractéristiques de Humaland ?

 

RK : Humaland est une démocratie dont la principale caractéristique est l'indépendance politique.

C'est une nation pacifique qui dispose d'une armée de défense exclusivement.

Nous tâchons de vivre en harmonie, chacun avec soi-même, les uns avec les autres au sein de Humaland et d'Anathas et avec la nature.

Nous aimons également développer des événements culturels et artistiques.

Je me réjouis notamment de la création du concours de chansons qu'est l'Anathavision et du succès qui a suivi.

 

PN : quelle est la place actuelle de votre pays dans Anathas et quel est votre objectif ?

 

RK : nous n'ambitionnons pas de faire partie à tout prix des nations les plus puissantes d'Anathas.

Nous tâchons avant tout de nous développer économiquement en coopération avec d'autres pays.

 

PN : justement, quelles sont vos relations avec les autres pays ?

 

RK : elles sont essentiellement d'ordre commercial. Nous avons également conclu des pactes de non agression et des traités de paix avec les pays qui le souhaitent.

Notre caractère indépendant ne nous incite pas à faire partie d'une alliance, surtout si elle est d'ordre militaire. Nous avons tenté l'expérience il y a de cela de nombreux cycles pour constater que nous n'y étions pas à notre place.

 

PN : par le passé, Humaland a été plusieurs fois attaquée. Pensez-vous qu'il soit réaliste pour un pays de vivre de manière pacifique sur Anathas où les guerres sont inévitables ?

 

RK : il est vrai que nous avons manqué de pragmatisme aux premières heures de Humaland. Nous en avons beaucoup souffert. Notre population a fortement diminué, du fait des guerres et du départ qui a suivi de certains habitants qui ne se sentaient plus en sécurité.

Ceux qui sont restés restent fidèles à nos principes de paix.

Pour éviter autant que possible d'être pris pour cible, nous tâchons de rester un pays aux dimensions modestes, afin de ne pas attirer les convoitises extérieures. En parallèle, nous tâchons de renforcer notre défense militaire. Et nous envisageons depuis peu de temps des alliances de défense.

 

PN : que répondez-vous à Salvador Alliende du Chili qui vous suspecte d'être un homme parce que vous vous appelez King ?

 

RK : (Rires) "King" n'est évidemment pas mon titre mais mon patronyme.

M. Alliende manque de cohérence. Si j'étais un homme, il n'aurait pas tenté de me marier de force avec un sultan !

 

PN : vous le considérez toujours comme quelqu'un d'hostile ?

 

RK : non, d'ailleurs nous avons supprimé le Chili de notre liste de pays hostiles à Humaland.

La raison en est que le Chili est actuellement l'un de nos principaux partenaires commerciaux.

Certes, il a rusé sur le Marché à l'époque mais je considère maintenant qu'il n'a fait que profiter d'une faille du système commercial. C'est du simple pragmatisme. En tout cas, il ne nous a jamais attaqué militairement.

 

PN : cela fait un certain temps que vous êtes Présidente. Comptez-vous le rester encore longtemps ?

 

RK : ma foi, tant que l'envie et la santé sont là et que le peuple me soutient, je suis heureuse de veiller au bonheur des Humalandais. Je considère que mon rôle est surtout de protéger leur liberté et leur indépendance.

 

PN : quels sont vos objectifs actuels ?

 

RK : nous avons acquis un niveau d'éducation suffisant pour viser la conquête spatiale. C'est un objectif ambitieux, surtout pour un petit pays comme le nôtre. J'en suis particulièrement fière.

Toutefois, le bien-être des Humalandais reste notre priorité. La conquête spatiale vient après et nous la considérons comme un bonus qui s'ajoute à notre développement.

 

PN : Madame la Présidente, je vous remercie.

 

 

Notre émissions se termine ici. Je vous remercie de l'avoir suivie.

 

La semaine prochaine, l'émission sera consacrée à l'Empire Sith. Nous recevrons Darth Arctis, Sphère de la Doctrine Sith, qui répondra à nos questions.

 

Nous laissons la place à la post-émission qui est l'occasion pour chacun de commenter ce premier numéro.


Citer CiterLien LienReporter ReporterLikes 3 likes
Citer CiterLien LienReporter ReporterLikes 3 likes
Kati Ring de Hu-Ko
Avatar
Grande Servante
46e
Magazine Expressions n° 1 : Humaland : post-émission 02/02/20 21:58

Bonjour,


vous pouvez à présent laisser vos commentaires concernant le premier numéro du magazine Expressions.

Citer CiterLien LienReporter Reporter
Citer CiterLien LienReporter Reporter
Darth Revan de Empire Sith
Avatar
Seigneur Noir
14e
L'Arche
Commentaire impérial 03/02/20 19:23

Humaland est une nation paisible, qui cherche paix et tranquillité. Cette philosophie noble, on doit l'accorder à sa dirigeante qui, depuis son arrivée au pouvoir, se démène pour satisfaire ces idéaux, parfois tant bien que mal.


Mais je doute que cette vision des choses ne soit pas suffisamment réaliste pour assurer à la fois prospérité et sécurité au peuple humalandais. Le climat actuel est certes très détendu, loin des conflits perpétuels qui jadis opposaient BHC et CSI, déchirant les peuples et détruisant tout sur son passage ; mais ce n'est pas pour autant que la paix perdurera, et que ce pays sera hors de toute menace.


Si seulement Mme King acceptait de changer ne serait-ce qu'une ligne de son paradigme, pour le rendre cohérent avec notre monde et ses enjeux, Humaland pourrait être tellement plus. C'est un pays qui semble se contenter de subir les événements, alors qu'il pourrait les influer, changer le cour des choses et être respecté....


Darth Nyrio, Sphère de la Diplomatie Impériale

Citer CiterLien LienReporter ReporterLikes 2 likes
Citer CiterLien LienReporter ReporterLikes 2 likes
Kati Ring de Hu-Ko
Avatar
Grande Servante
46e
Emission 2 : l'Empire Sith 09/02/20 1:07

Bonsoir à tous,

                             

Bienvenue à ce 2e numéro du magazine Expressions consacré cette semaine à l'Empire Sith.

Notre journaliste Paul Natache a tendu le micro à Darth Arctis, actuel chef de la Sphère de la Doctrine Sith.

 

Paul Natache : bonjour Darth Arctis. Nous allons commencer, si vous voulez bien,  par quelques questions générales pour présenter l'Empire Sith.

Quelles sont les principales caractéristiques de l'Empire ?

 

Darth Arctis : l’Empire Sith est un État souverain dont la légitimité repose sur la volonté commune des utilisateurs du côté obscur de la Force de se réunir sous une même bannière, et de diffuser son usage et son influence à travers les contrées Anathasiennes.

 

PN : quelle est la place actuelle de l'Empire dans Anathas et quel est son objectif ?

 

DA : notre pays se trouve actuellement parmi les 20 nations les plus puissantes d’Anathas, tout cela étant bien-entendu le fruit d’une vaste politique ouvertement expansionniste, et mettant la priorité sur les intérêts militaro-économiques de l’Empire. Notre objectif actuel est le maintien de notre position favorable, et le développement de notre réseau diplomatique, dans l’optique de permettre à l’Empire de disposer d’une notoriété lui donnant la possibilité de s’imposer sur le plan géostratégique mondial.

 

PN : quelles sont vos relations avec les autres pays ?

 

DA : pour l’heure, les relations impériales avec des partenaires internationaux sont très restreintes. En effet, la diplomatie Sith s’est pour l’instant contentée d’une logique expansionniste ayant pour finalité l’accaparement des ressources essentielles au fonctionnement économique, social et militaire de l’Empire, notamment le coaxium lourd. Malgré tout cela, les Sith savent se montrer bienveillants, par le financement du développement techno-économique de deux pays émergents.

 

PN : voici une question concernant particulièrement l'organisation et la philosophie de l'Empire Sith.

Vous êtes actuellement Sphère de la Doctrine Sith. Ambitionnez-vous d'atteindre le Temple Sith nouvellement construit ? En d'autres termes, envisagez-vous de prendre la place de Darth Revan ?

 

DA : tous les Sith nommés au Conseil Noir ont prêté allégeance à l’Empereur. Revan est le Sith le plus puissant, sa connaissance du côté obscure est quasi sans-faille. Si j’ambitionnais de le renverser pour prendre sa place, il l’aurait déjà senti en moi et l’inquisition se serait déjà chargée de m’éliminer.

Pour en revenir à votre question, le titre d’Empereur ne se porte pas à la légère, seul un Seigneur Noir des Sith peut le mériter. Comprenez que seul le plus puissant d’entre nous est à même de fédérer les utilisateurs du côté obscure sous un même but et un même drapeau. Moi je suis bien loin de tout cela, je n’en ai aucunement la capacité. Je suis compétent pour appliquer la vision sociétale de l’Empereur Revan, pas pour dicter la mienne. C’est une responsabilité énorme que je ne souhaite nullement détenir.

Quant au Temple Sith, en soit je l’ai déjà atteint puisque c’est là que siège le Conseil Noir qui réunit les 8 Sphère d’Influence, bien que ça ne soit pas ma résidence permanente.

 

PN : autre question (de vocabulaire) : qu'est-ce que le RIPA ?

 

DA : le RIPA est le Régime d’Intégration des Peuples Asservis. Comme précisé par un article du journal de la Force, les peuples conquis par l’Empire obtiennent pour une durée de 6 mois le statut de « travailleurs forcés ». Concrètement, il s’agit d’employer cette main d’œuvre très peu coûteuse puisque nourrie à base de concentrés de protéines, afin de réaliser des travaux publics comme la construction et l’entretien de routes et de toute autre infrastructure impériale. Lorsque les 6 mois de travail forcés sont passés, techniquement seuls les individus les plus résistants sont encore en vie et ils obtiennent la citoyenneté impériale.

 

Pour plus d’informations :

https://www.anathas.com/forum/viewtopic.php?pid=29980#p29980

https://www.anathas.com/forum/viewtopic.php?pid=30011#p30011

 

PN : pouvez-vous nous dire quelle est l'étendue du territoire Sith au sein de la Galaxie ?

 

DA : pour le moment le territoire impérial semble se limiter à une fraction de la planète Anathas. L'Empereur a lancé un appel à travers les étoiles, demandant aux Sith de toutes la Galaxie de se rassembler pour faire prospérer l'Empire, mais nous n'avons reçu aucune réponse.

En attendant, nous songeons à exploiter certains astéroïdes du système solaire, mais un problème de taille majeure freine nos plans. La haute couche de l'atmosphère est saturée en rayons tétra-magnétiques, et notre technologie y est très sensible. Impossible de la traverser donc. Nous développons de nouvelles technologies, mais cela risque de prendre du temps avant qu'elles soient opérationnelles.

 

PN : d'après certaines rumeurs, des peuples rebelles ont réussi à vaincre les Sith dans une autre partie de la Galaxie. Ne craignez-vous pas que cela puisse se reproduire sur Anathas ?

 

DA : les Sith ont eu de nombreux empires à travers les âges, tous se sont effondrés. Certains à cause d'un ennemi plus puissant qu'eux, les autres se sont effondrés de l'intérieur. Contre ce deuxième risque, nous avons pris toutes les dispositions nécessaires pour parer cette éventualité.

Nous disposons d'une inquisition, une sorte de police politique, qui sert à la fois de milice, de service de renseignement et de force de répression. L'Inquisition impériale est plus puissante que l'armée, ce sont des centaines de milliers de soldats sur entraînés répartis dans tous les pays d'Anathas. Chaque jour se sont 3 personnes arrêtées pour soupçon de trahison sur le territoire impérial. Nous sommes préparés pour réprimer la moindre étincelle rebelle.

 

PN : parlons de vous, Darth Arctis. Comment avez-vous rejoint le côté obscur de la Force ?

 

DA : j'ai toujours eu un attrait naturel vers le côté obscur, c'est lui qui est venu à moi durant mon enfance. Je manipulais les objets, je voyais dans l'avenir et un jour de terrible colère je me suis même mis à lancer des éclairs. Ce même jour, alors que j'avais à peine 11 ans, un homme m'a parlé de la Force, et de tout ce dont elle était capable. Cet homme était un Sith, il est devenu mon mentor, mais il a connu un destin tragique.

Il a été assassiné dans le dos, sous mes yeux, par un Jedi. Pris d'une soif de vengeance, je l'ai combattu, je l'ai désarmé et je l'ai sauvagement torturé avant de le tuer de sang froid. Darth Revan avait tout vu, à l'époque l'Empire Sith, du moins celui-ci n'existait pas. Il s'est approché de moi, et sans prononcer le moindre mot il m'a convaincu de venir avec lui.

 

PN : Darth Arctis, je vous remercie.


Ce deuxième numéro d'Expressions est terminé. Nous laissons la place à la post-émission et aux commentaires des auditeurs.


Citer CiterLien LienReporter ReporterLikes 3 likes
Citer CiterLien LienReporter ReporterLikes 3 likes
Woody Wood Pecker de Etat Autoritaire du Dauphiné
Avatar
Général de la Division Pictou
11e
LA La communauté de désintégration
Parus dans le Dauphiné libéré 15/02/20 13:49

Cher concitoyens,


Face à la qualité des deux premiers exemplaires, le magazine expression d'Humaland est devenus très populaire en Dauphiné et nous souhaitons avoir la possibilité de recevoir 100 millions d'exemplaire de chaque numéro traduit en langue national plus environs 20 millions d'exemplaire dans nos divers langues régional.

Ce journalisme indépendant d'investigation nous .parais être un des meilleurs journal de tous les temps anathasien.

Humaland est un pays exemple de pacifisme et de neutralité, sa position dans le monde montre un rayonnement culturelle et philosophique digne des plus grandes nations de notre temps.


Je suis persuadé quel seras devenir un des pays les plus influents de notre temps tous en restant dans la droite ligne de leurs valeurs.


Kader de la Tour du Pin

Citer CiterLien LienReporter ReporterLikes 2 likes
Citer CiterLien LienReporter ReporterLikes 2 likes
Kati Ring de Hu-Ko
Avatar
Grande Servante
46e
Re: Parus dans le Dauphiné libéré 15/02/20 21:16

Woody Wood Pecker a dit:

Cher concitoyens,

Face à la qualité des deux premiers exemplaires, le magazine expression d'Humaland est devenus très populaire en Dauphiné et nous souhaitons avoir la possibilité de recevoir 100 millions d'exemplaire de chaque numéro traduit en langue national plus environs 20 millions d'exemplaire dans nos divers langues régional.
Ce journalisme indépendant d'investigation nous .parais être un des meilleurs journal de tous les temps anathasien.
Humaland est un pays exemple de pacifisme et de neutralité, sa position dans le monde montre un rayonnement culturelle et philosophique digne des plus grandes nations de notre temps.

Je suis persuadé quel seras devenir un des pays les plus influents de notre temps tous en restant dans la droite ligne de leurs valeurs.

Kader de la Tour du Pin

Nous vous remercions de l'intérêt que vous portez pour notre magazine et serions ravis de le diffuser en version papier en Dauphiné.

Cela nous encourage à continuer cette émission.

Nous en profitons d'ailleurs pour annoncer que le prochain numéro sera consacré à l'Union des Républiques Populaires.


Le comité de rédaction du magazine Expressions


Citer CiterLien LienReporter ReporterLikes 2 likes
Citer CiterLien LienReporter ReporterLikes 2 likes
Per Thanator de Conglomérat Núméen
Avatar
Commandant Suprême, Per du Conglomérat
63e
L'Arche
Communiqué du Conglomérat Núméen 17/02/20 22:15

Le journal libre Expressions gagne en popularité auprès des citoyens du Conglomérat, pour sa qualité, sa rigueur et sa neutralité. En effet, selon un sondage de l’Institut Núméenne d’Études sur le Journalisme (INEJ) le journal se classe en première position, devançant le journal de la Force.


Humaland démontre à l’instar de la Confédération helvétique qu’un petit pays, sans grandes ambitions militaires, peut peser sur la scène internationale à travers sa culture, son art, ...


Cependant, le Conglomérat doute qu’une nation telle que Humaland puisse exister encore longtemps. En effet, avec l’émergence de nouvelles puissances et alliances, Humaland ne peut rester isolé au niveau militaire.


Le Conglomérat souhaite un avenir radieux à votre nation.


Bien à vous,

Le Conglomérat Núméen.

Modifié le 21/02/20 22:41 Citer CiterLien LienReporter ReporterLikes 2 likes
Modifié le 21/02/20 22:41
Citer CiterLien LienReporter ReporterLikes 2 likes
Kati Ring de Hu-Ko
Avatar
Grande Servante
46e
Re: Communiqué du Conglomérat Núméen 22/02/20 21:20

Per Thanator a dit:

Le journal libre Expressions gagne en popularité auprès des citoyens du Conglomérat, pour sa qualité, sa rigueur et sa neutralité. En effet, selon un sondage de l’Institut Núméenne d’Études sur le Journalisme (INEJ) le journal se classe en première position, devançant le journal de la Force.

Humaland démontre à l’instar de la Confédération helvétique qu’un petit pays, sans grandes ambitions militaires, peut peser sur la scène internationale à travers sa culture, son art, ...

Cependant, le Conglomérat doute qu’une nation telle que Humaland puisse exister encore longtemps. En effet, avec l’émergence de nouvelles puissances et alliances, Humaland ne peut rester isolé au niveau militaire.

Le Conglomérat souhaite un avenir radieux à votre nation.

Bien à vous,
Le Conglomérat Núméen.

L'équipe du magazine Expressions est agréablement surprise du succès de son travail.

Nous espérons pouvoir continuer à assurer des entretiens de qualité.


En revanche, bien que que nos journalistes soit Humalandais, nous sommes indépendants du pouvoir politique ou financier et nous souhaitons le rester.

Nous ne pouvons donc pas nous prononcer sur la politique étrangère de Humaland.

Cette question relève de la Présidence et de son gouvernement.


L'équipe du magazine Expressions

Citer CiterLien LienReporter Reporter
Citer CiterLien LienReporter Reporter
Kati Ring de Hu-Ko
Avatar
Grande Servante
46e
Emission 3 : Union des Républiques Populaires 22/02/20 21:23

Bonsoir à tous,

 

Bienvenue à ce 3e numéro du magazine Expressions consacré à l'Union des Républiques Populaires. Le Camarade-Président Anton Jacobs nous a fait l'honneur de répondre personnellement aux questions de Paul Natache.

 

Nous nous excusons pour le retard de la diffusion de cette émission, enregistrée il y a plusieurs cycles, juste avant la visite prévue du Président-Camarade Anton Jacobs à Rita King, visite annulée en raison de l'invasion de Humaland par les Konorans (voir https://www.anathas.com/forum/viewtopic.php?ID=3163&page=last#bas ).

Ayant pu trouver un canal sécurisé, notre équipe est maintenant en mesure de diffuser cette entrevue.

 

Paul Natache : quelles sont les principales caractéristiques de l'URP ?

 

Anton Jacobs : l'Union des Républiques Populaires est un Etat communiste fédéral constitué de plusieurs républiques fédérées avec leurs lot de compétences propres. L'Union est née sur la base de l'ancienne Begilka, gouverné à l'époque par un dictateur Alfred Baptiste aux bottes du grand capital. Après des années de dictature, le prolétariat begilkien s'est uni et a renversé lors de la Révolution de 460 l'ancien régime. Le Parti Communiste fut porté au pouvoir et nous avons pu commencer la voie vers le communisme. Nous avons passé l'étape de la Dictature du Prolétariat il y a maintenant plus de cent cycles malgré quelques catastrophes et avons pu poser les bases d'une vrai société socialiste. Le pouvoir est véritablement au peuple et n'est pas aux mains d'une oligarchie élective. En effet, nous avons opté pour le concept de souveraineté populaire en opposition à la souveraineté nationale. Les électeurs ne nomment pas des représentants qui feront seront leurs bon vouloir au détriment de leurs électeurs. Le peuple élit un représentant dont le mandat est déterminé dans l'action et dans le temps et surtout révocable à tout moment. La société politique s'organise ainsi à tous les niveaux, autant local, que républicain que fédéral. Par exemple, mon mandat de Camarade-Président est soumis aux mêmes règles. Les richesses ont été redistribuées, les grandes industries nationalisées et la production laissée aux mains des ouvriers. Et comme dans toute société communiste, la production est déterminée selon les besoins des citoyens. L'éducation est également extrêmement importante pour nous. Tous nos citoyens ont suivi une scolarité complète de la primaire à l'Université.

 

PN : quelle est la place actuelle de votre pays dans Anathas et quel est votre objectif ?

 

AJ : nous faisons partie des quarante premières puissances d'Anathas mais cela est complètement anecdotique. La puissance en soi n'est pas un but, notre objectif est que la Révolution s'exporte dans le monde entier afin de transformer le monde instable d'Anathas fait d'oppression en la société dont nous rêvons. Néanmoins nous avons d'autres objectifs propres. Je profite de votre émission pour officialiser notre entrée dans la Course à l'Espace le lancement de notre programme spatial et la création de notre agence nationale pour l'exploration spatiale, l'Agence Populaire d'Exploration et d'Exploitation Spatiale, l'APEES. Mis à part ça, notre objectif reste le même, en finir avec l'exploitation capitaliste.

 

PN : quelles sont vos relations avec les autres pays ?

 

AJ : nous entretenons des relations neutres avec l'ensemble des pays d'Anathas mis à part ceux avec lesquels nous avons établi des ambassades sur nos sols mutuels. Je rappelle d'ailleurs le lien particulier qui uni l'Union des Républiques Populaires et Humaland ! Depuis longtemps déjà, nos pays sont amis. Cela étant dit, nous ne sommes opposé à aucune ouverture diplomatique avec des pays tiers. Notre Ambassade Centrale est tout à fait disposée à l'ouverture de nouvelles ambassades.

 

PN : M. Le Camarade-Président, des rapports récents de l'Organisation Anathasienne de la Santé ont révélé que l'Union des Républiques Populaires possède le meilleur système de santé au monde ainsi que une forte capacité de recherche dans le domaine de la santé. Pourriez-vous commenter ce rapport ? Quelles particularités possède donc le système de santé de l'Union ?

 

AJ : nous avons été informé de la publication de ce rapport et en avons été très fiers. En effet des enquêteurs de l'OAS sont venus récemment en URP afin de visiter plusieurs hôpitaux et laboratoires de recherches sanitaires. Tout d'abord, le système de santé de l'Union est un système totalement égalitaire. Absolument tous les soins sont gratuits, des plus petites interventions aux plus importantes opérations chirurgicales, toute visite chez un médecin également. La santé doit être accessible à tous, ainsi nous avons vu une grande élongation de l'espérance de vie des citoyens de l'Union. L'accès aux soins est également important. La gratuité de la santé est inutile si le paysage médical est désert. Ainsi, nous avons veillé à bien répartir l'affection des médecins et les lieux de constructions des hôpitaux afin de garantir un bon accès aux soins.

 

En ce qui concerne la recherche médicale, nous formons des chercheurs dans nos universités qui ont su gagner en qualité ces dernières années. Les chercheurs en fonction de leur orientation sont formées à la recherche de pointe et notamment dans le domaine médical. Nous nous investissons collectivement de façon très importante afin de pouvoir faire avancer efficacement la science et la médecine. Non seulement pour proposer à nos citoyens les meilleurs soins possibles mais également en faire profiter le monde entier. Nous nous préparons actuellement à publier nos avancées qui sont importantes !

 

 

PN : en parlant de formation et d'université, le système éducatif de l'URP s'est inscrit ces derniers temps comme l'un des plus efficaces du monde. Pourriez-vous nous le présenter ?

 

AJ : l'accès au savoir est primordial ! Chaque enfant doit pouvoir acquérir des connaissances qui pourront non seulement lui servir dans sa vie professionnelle mais surtout qui pourront enrichir sa culture générale sur des sujets diverses afin d'en faire un citoyen pouvant jouir de la totalité de son intellect sur parfois des sujets qui ne lui serviront pas. Néanmoins, le citoyen sera épanoui.

 

L'éducation est dans ce sens la branche de la connaissance. L'éducation est obligatoire de 6 ans à 21 ans. Ainsi l'enfant traversera l'Ecole Primaire, qui posera les bases de son éducation de ses 6 ans à ses 10 ans. Ensuite il pourra accéder à l'Institut Populaire, éducation secondaire de ses 11 ans à ses 17 ans qui lui apportera une formation générale le préparant au fur et à mesure à l'Université. Après l'Insitut, viens le cursus universitaire des 18 ans aux 21 ans. L'obligation du cursus universitaire premier, Bachelor également appelé Licence est une des particularités propres de notre système éducatif. L'Université est véritablement l'institution qui permettra au citoyen de se former un esprit critique et ouvert sur les sciences et les hommes. La Licence ne doit pas nécessairement lui servir dans sa carrière. La Licence doit être un bagage de connaissances que nous jugeons indispensables au développement du citoyen. Chaque étudiant est libre du choix de son cursus, et ne subit pas de sélection en fonction des filières autre que les traditionnels examens de moitié et fin d'année. Après la fin de la Licence, l'étudiant est libre de choisir entre entrer dans la vie active ou continuer des études dans le domaine de son choix dans un cursus universitaire second, le Master et éventuellement après un Master, un cursus universitaire troisième, le Doctorat pour se former à la recherche.

 

La seule exception à ce système sont les cursus artistiques tels que les cursus musicaux supérieurs. L'élève musicien suivra une formation de très haute qualité réputée mondialement dans un des Grands Conservatoires Supérieurs dont le plus connu est celui de Jacobsstad.

Par exemple, notre candidate au Concours International Beethoven a fini troisième lauréate et est formée au Conservatoire Anton Jacobs de Jacobsstad.

 

PN : voyez-vous quels seraient les autres pays anathasiens socialement avancés ?

 

AJ : nous estimons pour l'instant Humaland, Repaz, la République Communiste et la République Syndicale comme socialement avancées. Nous manquons de données précises en ce qui concerne la République Populaire de Nicozia ce qui nous empêche d'émettre une analyse pertinente. Néanmoins en ce qui concerne les pays précédemment cités, nous y reconnaissant des pays comme étant socialement avancés. Je suis tout à fait satisfait du développement de de la contestation du capitalisme et j'espère que nous pourrons un jour former avec ces différents pays, un véritable bloc socialiste afin de proposer au reste d'Anathas cette alternative que nous croyons plus viable pour nous tous.

 

PN : l'URP est membre de l'alliance la Triade. Quel est l'intérêt pour l'URP de faire partie d'une alliance et pourquoi avoir choisi la Triade ?

 

AJ : l'URP est membre de la Triade depuis pas très longtemps finalement. Au départ, l'URP était membre de l'Internationale Communiste, Internationale visant à l'expansion de la révolution sur le globe. Néanmoins, après des catastrophes militaires et à cause de l'isolement politique progressif de l'Union, des discussions ont été entamées entre la direction de l'Internationale Communiste et de la Triade en vue d'une fusion. Les discussions ayant aboutis, l'Internationale fusionna dans la Triade pour devenir l'Internationale Communiste fusionnée, qui a toujours ses statuts et ses sections de par delà le monde. Vous pouvez également voir son siège à Jacobsstad. Simplement, l'Internationale est devenue une organisation au sein de la Triade.

 

La Triade nous a permis de sortir de notre isolement et d'avoir un impact politique plus fort dans les différents pays capitalistes où nos Partis Communistes adhérents militent activement. De plus, l'état d'esprit porté par la Triade se rapproche fortement du socialisme ce qui a facilité la transition en son sein.

 

Et pour vous répondre sur l'intérêt de l'Union à faire partir d'une alliance je tiens à dire que les intérêts sont multiples. Nous nous devons de nous organiser en structure internationale afin de répandre la Révolution et de combattre cette injustice généralisée. Ce fût le rôle de l'Internationale Communiste et c'est toujours celui de l'Internationale Communiste fusionnée.

La deuxième raison, est une mesure de sûreté réaliste. Notre modèle de société inquiète. Il inquiète la bourgeoise mondiale car nous construisons sans eux, nous leur avons pris le pouvoir, un pouvoir politique dont ils ne voulaient pas se séparer. L'existence même de l'URP est en quelque sorte un gigantesque affront à leur figure. Nous devons par conséquent nous protéger des attaques qu'ils pourraient faire, comme ce fût le cas par le passé avec Partagon et la Carthèse, contre notre modèle sociétal.

 

 

PN : quel regard portez-vous sur la République de Génovie, qui semble également bien avancée socialement ?

Lien : https://www.anathas.com/forum/viewtopic.php?ID=3198&page=last#bas

 

AJ : nous portons un regard particulièrement intéressé sur les expériences sociales dans la ville de Gilletjauné. Nous sommes sûrs que ces expériences seront couronnées de succès et nous espérons qu'elles auront un grand impact sur la totalité de la société génovienne qui est une des nations capitalistes les plus avancées socialement parlant.

 

PN : le Communisme n'est donc pas la seule voie possible pour faire évoluer un pays socialement ?

 

AJ : je n’ai pas dit cela. Nous sommes simplement intéressé par l’expérience de Gilletjauné. Néanmoins, la situation de cette expérience est unique, il est vous l’admettez assez inhabituel qu’un gouvernement laisse une portion de son territoire hors de sa gouvernance en toute autonomie d’organisation.

Nous pensons que pour atteindre la société juste que nous recherchons la voie révolutionnaire est la seule réaliste et tenable.

 

PN : vue de l'extérieur, l'organisation de votre pays peut paraître trop sérieuse, voire austère. Y a-t-il de la place pour un peu de légèreté et d'insouciance ?

 

AJ : bien évidemment ! La vie en URP comme partout est remplie de légèreté et d’insouciance. La présentation de notre pays peut paraître trop sérieuse simplement car nous voulons expliquer du mieux possible notre organisation politique.

 

PN : quelles sont les spécificités culturelles en URP ?

 

AJ : les spécificités culturelles de l’URP sont je dirais le trilinguisme (Français, néerlandais, allemand) et l’attachement particulier à l’art. Pour ce qui est du trilinguisme c’est un héritage des républiques qui composent l’URP. A propos de la scène artistique, l’attachement des unionistes pour l’art est très connu, nous avons par exemple près d’une centaine d’orchestre professionnels de très grand niveau, et une création contemporaine très riche et variée !

 

PN : Monsieur le Camarade-Président, je vous remercie.


Citer CiterLien LienReporter ReporterLikes 4 likes
Citer CiterLien LienReporter ReporterLikes 4 likes

Première page Page précédente 1/1 Page suivante Dernière page

Forum > Rôleplay > Magazine Expressions