Ambassade du Grand-Domaine Racinite

Forum > Ambassades > Ambassade du Grand-Domaine Racinite

Première page Page précédente 1/2 Page suivante Dernière page

Sélène Dragunov de Grand-Domaine Racinite
Avatar
Caparmate du Grand-Domaine
8e
La Triade
Ambassade du Grand-Domaine Racinite 06/03/19 7:25

Communiqué de la Caparmate à l'occasion d'une réunion du TDS :


Je me rappelle de ce jour funeste, celui de l'effondrement des nations. Tous étaient paniqués face à cette énergie sombre. J'ordonnai à l'Evilius de décoller de Naoned, capitale de feu la Makalie, en espérant pouvoir réchapper à ce cataclysme dévastateur.

Cet espoir était vain, l'énergie sombre nous rattrapa, et fit chuter l'Evilius au sol. Me voilà alors dans une forêt dense, seule, abandonnée par mes hommes décédés. Je vis les racines des arbres bouger, j'entendais des voix, j'étais perdue. Jusqu'au moment où, après moult pérégrinations infructueuses, j'arrivais dans une sorte de ville dans les arbres.

Je dois bien avouer que je fus déconcertée par la vue d'une vie si naturelle, habituée à notre pollution natale. Ses habitants parlaient une langue étrange, inconnue, et, dans l'optique d'un début de dialogue, je m'essayais à la communication gestuelle. Apparemment, j'ai réussi à me faire comprendre et je rencontrais le Caparmate en place, Sophocastre Eurycide, qui m'accueilla avec toute sa bienveillance dans le Grand-Domaine.

Il m'expliqua alors les coutumes en place pendant plus de deux ans, et je commençais à apprécier ma vie ici. Une fois les coutumes de ce pays maîtrisées, je transmis à mon tour les coutumes asmodiennes, ainsi que le Haut-Myridien à ce peuple curieux.

Et le moins qu'on puisse dire, c'est qu'ils ont apprécié mon savoir. A tel point que l'on m'accorda le titre de Grande Famille. Je faisais partie d'une des 500 familles existantes, quelle excitation !

J'affirmai mon influence pendant plus de 200 ans, avant de me faire élire Caparmate. Sous mon influence, je réformai sans pitié les institutions vieilles de plusieurs millénaires, et rendis le statut de Grande Famille exceptionnel.

Nombres de crises sont passées sous mon règne, mais toutes ont été gérées, et je considère qu'il est temps. Temps pour les racinites de sortir de l'ombre de la forêt. Temps d'ouvrir l'ambassade racinite, afin que tous comprennent notre passion pour la nature. Après 700 ans de règne, je compte bien ouvrir le pays au monde. Que tous les diplomates s'avancent au sein du palais de l'Almondo, et

Que tutti si inchinino alla foresta

Citer CiterLien LienReporter Reporter
Citer CiterLien LienReporter Reporter
Sélène Dragunov de Grand-Domaine Racinite
Avatar
Caparmate du Grand-Domaine
8e
La Triade
L’arrivée de la cité 06/03/19 21:22

Lien de la vidéo d'arrivée de la cité Atlante


Jour 1 après l’arrivée des Atlantes

Suite à l’arrivée brutale de la cité Atlante, une vague immense déferla sur Arthada, la capitale de notre Grand-Domaine. Cette vague a été précédée d’une large onde sonore, qui causa bien des dégâts auditifs au sein d’Arthada. On ne dénota miraculeusement aucune victime à ces deux vagues, mais il est clair que cela causa bien du courroux au dirigeant racinite qui elle-même avait eu des acouphènes suite à la vague sonore.  Pensant à une attaque, les racinites décidèrent d’envoyer des troupes armées afin de calmer les fauteurs de troubles. Cependant, lorsqu’ils virent la cité Atlante, les généraux sur place furent absolument éblouis par tant de technologies, et décidèrent, contre l’avis de l’Etat-Major, de s’approcher de la Cité armes baissées.

Lorsqu’ils s’approchèrent, les atlantes, d’abord méfiants par des créatures qu’ils ne connaissaient pas, les saluèrent.

Les Atlantes mirent du temps avant de comprendre le langage étrange des racinites et une délégation impériale fût dépêchée pour nouer un lien diplomatique avec ces étrangers.

Une fois que les Atlantes aient déchiffrés le langage de ce peuple, ils dirent leurs intentions et la raison de leur venue sur la planète et qu’ils sont désolés pour les dommages causés par la chute de la cité.

Les racinites acceptèrent bien volontiers leurs plates excuses, remarquant bien que l’acte n’était pas prémédité. Néanmoins, avant de pouvoir célébrer une paix entre les deux entités, un contact avec la Caparmate en place, Mme Dragunov, était nécessaire. De fait, une délégation Atlante se dirigea vers Arthada, afin d’y séjourner quelques jours, le temps des pourparlers.

Ils furent accueillis par un membre d’une Grande Famille alors présent, Théodore Nicaea, membre de la famille la plus ouverte au monde du Grand-Domaine. Il semblait très enthousiaste à la venue d’une délégation internationale, tellement que nul ne pouvait l’arrêter de discuter avec les Atlantes :

- Bonjour, je me présente, Théodore Nicaea, membre de la Grande Famille Nicaea et sociologue. Je suis réellement ravi d’enfin rencontrer une autre société que la nôtre, bien que le Grand-Domaine soit intéressant, ça fait du bien de voir de nouvelles têtes ! Je suis tellement impatient à l’idée d’apprendre votre culture, ah j’espère que vous allez plaire aussi à la Caparmate. Par contre je vous préviens, elle a son caractère, alors veillez à ne pas la chercher pour éviter quelques déconvenues hahaha.

La représentante Atlante, vêtue d’une robe blanche à manches courtes, avec une sorte long par dessus doré aux motifs hexagonaux luisant comme des écailles d’acier, ces bras étaient couverts de gants long qui remontaient au dessus des coudes de couleur dorée également et enfin sa chevelure blonde était ornée de tresses.

Elle fixa de ses yeux bleus l’homme qui se présentait devant elle, comme pour sonder son esprit puis elle lui dit:

- Je suis Lyissta Monnar et je représente ma Divine Impératrice. Nous espérons que malgré cet incident fâcheux nos peuples parviendront à s’entendre. Je suis certaine que la civilisation Atlante a beaucoup à vous apporter.


Le membre des Nicaea les amena au sein du palais de l’Almondo, et la porte vers la salle du trône s’ouvrit.

Les représentants Atlantes s’avancèrent et virent sur le trône les surplombant une vieille femme, les cheveux gris, la peau ridée par le poids des siècles mais le regard vif, c’était Mme Dragunov. Les Atlantes la saluèrent comme de coutume pour eux, main droite sur le cœur et la tête inclinée.

Enfin, le représentant du gouvernement Atlante, Lyissta Monnar dit à Dragunov:

- Au nom de mon Impératrice, je vous salue et je certifie que nos actions sont pures et pacifiques.


Mme Dragunov pris un peu de temps avant de répondre, s’interrogeant visiblement sur la manière de s’incliner de ce peuple. Elle dit, après son long silence :

- Je vous souhaite la bienvenue dans notre belle capitale cher représentant. Bien que vous certifiez que vos actions soient pures et pacifiques, vous avez réussi l’exploit d’infliger des dégâts colossaux à nos racines ! Bon, je suppose que je vais passer l’éponge pour cette fois. Mais je me demande, pourquoi l’impératrice ne s’est-elle pas directement déplacée pour régler ce léger problème diplomatique ?


Interloqués par le parler de la femme, la représentante regarda ses compagnons avant de répondre:

- Nous sommes vraiment désolé pour l’incident de cette vague, nos instruments n’ont révélés votre présence que trop tard et la chute, une fois amorcée, ne pouvait être stoppée. Aussi au nom de l’Impératrice, nous vous proposons de vous aider à réparer les dégâts que nous avons causés.

Pour répondre à votre question, avec tout le respect que je vous dois, vous êtes un peuple inconnu et vous avez envoyé des hommes armés c’est pourquoi l’Impératrice doit être protégée au cas où vos intentions ne sont pas sincères. Enfin, nous sommes un vaste empire galactique et l’Impératrice a des choses plus importantes qui requièrent toute son attention. Soyez assurée que quand nous aurons établis des liens plus forts entre nos peuples vous serez autorisée à rencontrer notre divine Impératrice.


L’arbre du palais semblait bouger à l’annonce de ces mots, se rapprochant de la délégation Atlante petit à petit. Mme Dragunov reprit d’emblée :

- Votre divine impératrice hein ? Je suis réellement impatiente de rencontrer une déesse - se mettant à rire-. Bon trêve de plaisanteries, hormis si vous avez des personnes liées à Llanfairpwllgwyngyllgogerychwyrndrobwllllantysiliogogogoch, il est impossible pour vous de réparer nos racines … De fait, je vous propose autre chose. Pour vous faire pardonner de ce léger problème, vous pourriez éventuellement nous apprendre l’histoire, la langue et les coutumes de votre peuple, qui je l’avoue, m’intéresse. Bien sûr, cela nécessitera que des gens viennent de manière permanente dans Arthada, mais je suis sûr que vous serez capable de faire ce choix ! Et vous parliez de vaste empire galactique, ma foi, c’est plutôt original comme déclaration. Tant que vous y êtes, dites que vous avez connaissance d’une technologie suffisante depuis plusieurs siècles pour vous ramener sur MA planète -elle éclata de nouveau de rire-.


Ne se laissant pas décontenancé par les assertions de Mme Dragunov, la représentante fît quelques pas vers elle et dit avec un regard narquois:

- Bien que vous ayez plus de 900 ans selon mes capteurs, vos paroles ne sont pas celles d’une femme de sagesse mais d’une personne qui n’a pas évoluée. Nous avons vu de nombreuses civilisations disparaître pour ne pas avoir voulue évoluer. Moi même bien que jeune aux yeux de mes concitoyens, avec mes 1100 années de vie, je reconnais qu’il me reste encore beaucoup à apprendre de mes ancêtres.

Il me semble également, jeune dame, que vous n’êtes pas la seule dirigeante sur cette planète par conséquent Terra Anathasia n’est pas votre planète, pas plus que cet endroit n’est à vous étant donnée que vous n’avez pas la même composition biologique que les autres membres de ce peuple.

Enfin, pour répondre à votre moquerie en toute franchise, comment croyez vous que notre sublime cité des étoiles est-elle arrivée là? Nous serions honorés de vous montrer l’étendue de notre technologie. Mais cette décision revient à notre Divine Impératrice.

Pour ce qui est de votre proposition, pour l’instant je dois déterminer si vous ne représentez pas une menace pour notre Empire, une fois cela fait nous pourrons envisager des accords.

Permettez moi d’être directe, notre venue sur votre monde n’est pas un hasard. Il y a quelques temps de cela nous avons trouvés, dans l’abîme interstellaire, une sonde du nom de Rosette créée par une nation qui visiblement a disparue. Cependant, nous avons trouvés à l’intérieur de cette sonde plusieurs codes génétiques d’individus, nous avons eu également accès à des archives de cette nation. Elle se faisait appelée Makalie et lorsque j’ai entendu votre nom je me suis dit que ce que je m’apprête à vous dire pourrait vous intéresser. Parmi les codes génétiques se trouvait celui d’un homme qui devait être jugé et que nous avons espoir de ramener parmi les vivants un certain Edson Enrique.

Alors Mme Dragunov ? Certes mon peuple n’a pas de personnes liées à Llanfairpwllgwyngyllgogerychwyrndrobwllllantysiliogogogoch mais si des choses vous lient, vous, alors c’est tout aussi intéressant, vous ne trouvez pas?


Mme Dragunov, à la suite de cette affirmation, pris un air d’étonnement largement visible. L’arbre s’arrêta de bouger. Elle reprit :

- Ainsi, vous avez récupérés des archives makaliennes, et vous avez même récupérer de l’ADN de cet homme ? Mmh, effectivement, cet homme m’intéresse énormément, je n’aime pas laisser les choses en suspens, alors un procès reporté pendant 900 ans non merci ! Donc, nous pourrions le juger, vu que vous avez les archives makaliennes, vous devriez avoir les éléments nécessaires non ? Par contre, en raison de ma liaison, le procès ne pourra se faire que dans le Grand-Domaine, je vous autorise, cependant, à ramener votre juge et votre procureur, qu’on s’amuse un peu ! Et oubliez pour le moment l’apprentissage de votre langue, cet homme est largement prioritaire. Nos relations se réchaufferont donc une fois la sentence appliquée. Aussi, même si je ne suis pas la seule dirigeante sur la planète, n’oubliez pas que je suis née dessus, contrairement à vous, et de fait il ne paraît pas présomptueux de parler de ma planète. Par contre, vous ne pouvez pas vous. Et concernant mon manque d’évolution, vous avez de la chance d’être une délégation internationale, sinon je vous aurais déjà tué, de mes propres mains. Vous pouvez disposer.


A ces mots et avant de retourner sur la cité des étoiles, Lyissta Monnar dit:

- Ce n’est pas moi qui décide, je communiquerais notre échange à ma Divine Impératrice quand elle sera de retour sur la cité. Aussi, nous n’avons jamais eu la prétention de dire que cette planète était la nôtre, sachez enfin que nous tuer a main nue est tout simplement impossible le Cœur de Cristal et notre Divine Impératrice nous inondant de leurs bénédictions mais vous avez énormément à apprendre, Mme Dragunov, de notre civilisation. Une dernière chose, mes capteurs personnels ont détectés que vous souffriez d’une hernie discale nous avons les moyens de vous soulager de ce mal.

Au revoir madame.

La représentante s’inclina, main droite sur le cœur, et partit.


Les gardes surveillant l’entrée bloquèrent le passage, et Mme Dragunov rajouta ces quelques mots :

- Très bien, communiquez donc si cela est nécessaire. Pour mon mal de dos, je vous crois bien volontiers sur votre technologie, mais cela n’est clairement pas prioritaire non plus. Et ARRÊTEZ AVEC CE CÔTÉ DIVIN. Votre impératrice est mortelle, contrairement aux Dieux. Au revoir Madame.

Les gardes débloquèrent le passage. Et la délégation s’en alla.


Citer CiterLien LienReporter ReporterLikes 2 likes
Citer CiterLien LienReporter ReporterLikes 2 likes
Sélène Dragunov de Grand-Domaine Racinite
Avatar
Caparmate du Grand-Domaine
8e
La Triade
Jour 2 après l'arrivée de la cité Atlante 07/03/19 10:46

Pendant la nuit.

Une sphère brillante comme l’argent traversa le ciel Racinite elle prit la direction de l’Arbre Palais, les gardes tentèrent de la détruire en vain.

La sphère traversa, comme une brume, la porte et entra dans salle du trône, elle se posa lentement sur le sol.

Après avoir émis une série de cliquetis une forme fantomatique se matérialisa c’était le représentante Atlante, Lyissta Monnar.

D’une voix robotique elle prononçait un message à l’attention de Mme Dragunov, en boucle.

- La Divine Impératrice est de retour sur Atlantis, avant de revenir sur la cité, elle tient à vous rencontrer. Son vaisseau se placera au dessus de votre capitale. Tenez vous prête à l'accueillir comme il se doit. Que l’Union vous apporte la paix.


Au bout de la cinquième répétition du message, Mme Dragunov, exaspérée, envoya la boule très très très loin à l’aide des branches de l’arbre.


Le lendemain matin.

Après une nuit horrible à cause de cette boule, l’on vit débarquer dans le ciel racinite une structure gigantesque, noire et surtout volante. Les racinites restèrent bouche bée, tous sauf Mme Dragunov qui s’exclama : “Pff, c’est tout ramène toi la divine machin truc bidule !” dans son magnifique accoutrement traditionnel matinal, le peignoir.

Tout à coup, dans la salle du trône, une lumière apparue, et en sortie une jeune femme aux cheveux blancs, accompagnée de sa garde personnelle.

Bien évidemment, les gardes ne comprenant pas ce qu’il se passait, ces derniers ce demandait si il devait dégainer ou non, mais Mme Dragunov, en baillant, leur fit signe de ne pas dégainer.


Une aura de lumière semblait se dégager de la jeune femme, vêtue d’une robe bleue et parée de grands bracelets en or, elle s’avança doucement, comme en lévitation, vers Mme Dragunov. L’air semblait se détendre et le temps ralentir au fur et à mesure que la femme avançait.

Elle s’arrêta à environ deux mètres de la Caparmate Racinite et lui parla dans son esprit:

- Je suis Kida Gakash, Impératrice des Atlantes. Je suis honorée de faire votre connaissance Mme Dragunov. Je viens en paix sur cette planète.

En disant ces mots elle leva la main vers la Caparmate, une onde bleutée en jaillit et la douleur dont souffrait Sélène depuis tellement de siècles disparue.


Mme Dragunov, visiblement soulagée de son mal de dos chronique, accueilli avec un grand sourire l’Impératrice Atlante en ces mots :

- Je vous salue Mme Gakash, je suis moi même honorée de rencontrer votre divinité, de ce que m’en a dit vos chers concitoyens. Bon, je vous le concèdes vous êtes douée pour soulager, mais de là à dire que vous êtes divine, il y a exagération. Toujours est-il que je suis ravie de vous voir, d’après votre représentante, vous auriez récupéré de l’ADN des plus intéressants. Ainsi, et afin de vous faire pardonner des dégâts causés à nos racines, je lui ai proposée de tenir un procès dans mon pays, où vous amèneriez juge et procureur. Alors, qu’en dites vous votre “divine” altesse ?


L’impératrice tout en contemplant le Palais, parla à nouveau dans l’esprit de Dragunov.

- Je sais que vous doutez de ma divinité mais sachez que je ne cherche pas à vous convaincre. D’ailleurs moi même je ne me considère pas comme divine, les dons et ma vie éternelle m’ont été prêtés par le Coeur de Cristal quand celui-ci m’a choisie pour régner.

En effet, nous avons la possibilité de réanimer cet homme -d’un geste de la main de l’impératrice, la sphère catapultée par les racinites réapparut dans la salle du trône- vous savez que cette sphère pouvait s’arrêter il suffisait d’appuyer sur ce bouton. Mais cette boule n’est pas uniquement un messager vocal c’est aussi un livreur.

Les Atlantes n’ont aucune raison de poursuivre un homme dont les faits reprochés remontent il y a plus de 900 ans. Si vous le souhaitez nous sommes prêt à vous le restituer sans tenir de procès.

Quand l’impératrice eu finit de parler, elle activa la sphère qui commença à matérialiser une masse informe de chaires et de tissus.


Mme Dragunov regardait avec attention cette masse informe, se demandant se que c’était. Elle reprit donc :

- Je suppose que cette … chose est l’homme que je recherche. Eh bien, il est vrai que la restitution sans procès est tentante, mais je n’aime pas rester sur de l’inachevé. Alors, si vous ne voulez pas nous aider à tenir le procès, je le tiendrais moi-même, ou alors … Auriez-vous récupérer par un quelconque hasard de l’ADN d’un makalien ? Je pense qu’il pourra porter plainte même pour des événements vieux, vu qu’il aurait subi les soit disant crimes Del Commandante ! Ce serait parfait ! Ah et pour éteindre la boule, vous n’auriez pas pu m’envoyer une notice d’utilisation avec, vous savez, ça fait longtemps que j’ai plus utilisé de technologie, alors la balancer était une suite logique pour moi. D’ailleurs, comment vous avez pu téléporter cette sphère sans savoir sa position exacte ?


L’Impératrice toucha l’Arbre Palais et celui-ci réagit comme s’il venait de recevoir une douce caresse. Elle se tourna vers Dragunov et par la pensée lui dit:

- Pour l’instant c’est juste un agglomérat de cellules sans but mais progressivement de ce cocon va revenir l’homme.

Nous avons en effet récupéré d’autres codes génétiques, celui d’une princesse Adélaïde, nous savons qu’elle n’est pas victime des actes de cet individu. Qui plus est, pourquoi réanimer une enfant qui a tout perdu ? Ce serait cruel.

Il est vrai que nous aurions dû songer à vous fournir un mémo, votre civilisation est primitive en comparaison des Atlantes. Ne prenez pas le terme trop à coeur, c’est un terme purement technique.

Pour répondre à votre curiosité, permettez-moi de vous toucher.


Kida s’approcha de Dragunov et apposa ses mains sur le visage de la Caparmate. Cette dernière eu des milliards de visions, des milliards de mondes, des milliards de vies, des milliards d’objets, elle était partout et nulle part. Elle voyait le passé, le présent et le futur.

Les visions cessèrent quand Kida retira ses mains.

Elle dit:

- En tant qu’Impératrice, je suis connectée à toute chose, je vois tout, je sens tout, donc trouver une sphère sur une planète n’est pas un problème pour moi.


Encore visiblement troublée de son expérience, Mme Dragunov prit un temps de pause, le temps que son coeur fragile se calme. Elle reprit quelques temps après :

- Bon, je dois le reconnaître, vous avez quelques légers pouvoirs extrasensoriels. Pour répondre à votre question de la réanimation de la princesse, je vais vous poser la question de pourquoi ne pas le faire ? Il serait dommage de perdre une culture avec sa mort définitive. Et c’est pas des archives qui vont nous aider à la reconstituer. Bon nous allons gentiment attendre que Mr Enrique revienne dans ce monde, et nous déciderons après de ce que nous en ferons. Au fait, pratique vos visions, je vais pouvoir théoriser une nouvelle manière d’utiliser l’énergie de l’Arbre, ça devrait bien nous aider. Sur ce, si vous n’avez plus rien à ajouter, je consens au réchauffement de nos relations.


L’Impératrice se dirigea vers ses gardes, et tout en faisant le salut Atlante lui dit:

- Nous espérons qu’un jour nous pourrons vous voir sur Atlantis.

Puis elle disparut dans un flash de lumière.


Citer CiterLien LienReporter Reporter
Citer CiterLien LienReporter Reporter
Sélène Dragunov de Grand-Domaine Racinite
Avatar
Caparmate du Grand-Domaine
8e
La Triade
Rapport de séance du TDS 08/03/19 18:21

Aujourd'hui, le Terreau Décisionnel Suprême s'est exprimé sur plusieurs sujets, de plus ou moins grande importance :

  • Premier vote, décision concernant El Commandante Edson Enrique, dirigeant paranéen auteur d'une guerre mondiale pré-effondrement des nations.
  • Deuxième vote, VVA sur l'ouverture de l'ambassade et sur les PNA pris par la Caparmate, pour cause d'irrespect à la Constitution par l'Article 1.9
  • Troisième vote, relatif à l'autorisation de territoire aux produits Atlantes et aux citoyens Atlantes.

Taux de participation : 100%


Concernant le premier sujet, le TDS a statué, au vu du manque de plaignant et au vu de la date des événements, sur la relaxe de Mr Edson Enrique, une fois que sa reconstitution sera achevé. Néanmoins, il aura une interdiction totale de sortie de territoire. Cependant, si un plaignant étranger ayant subis les actions du Commandante, venait à se manifester avant la fin de la reconstitution de Mr Enrique, la présente décision serait annulée d'office, et un procès commencerait dès sa reconstitution achevée. (Vote pour la relaxe : 12 POUR 5 CONTRE)


Concernant le deuxième sujet, la Caparmate a annoncé que l'arrivée du tsunami Atlante nécessitait une prise de contact rapide avec cette civilisation. Cependant, contacter seulement les Atlantes aurait pu gêner d'autres nations, et exposer le Grand-Domaine à une menace directe. Le TDS a refusé l'application du VVA, la constitution n'étant visiblement pas transgressée, et émettre un VVA sur cette décision risquerait de menacer le Grand-Domaine (Vote VVA : 3 POUR 14 CONTRE)


Concernant le dernier sujet, les éléments justifiant la demande d'autorisation est d'une part l'Article 1.10 de la Constitution encourageant la mixité culturelle, et d'autre part est l'avance technologique Atlante sur celle du Grand-Domaine. Ces objets pourraient être d'une grande utilité dans bien des domaines. Le TDS a officiellement autorisé la circulation des citoyens Atlantes et de leurs produits, sous condition d'annoncer les déplacements deux semaines à l'avance, et d'en préciser la durée. Durant ce séjour, les citoyens Atlantes seront soumis à la législation Racinite, et aucune contestation ne sera considérée dans ce choix (Vote d'autorisation : 9 POUR 8 CONTRE)

Citer CiterLien LienReporter Reporter
Citer CiterLien LienReporter Reporter
Sélène Dragunov de Grand-Domaine Racinite
Avatar
Caparmate du Grand-Domaine
8e
La Triade
Jour 3 après l'arrivée de la cité Atlante 09/03/19 21:14

Après la proposition Atlante, Mme Dragunov voulait voir de ses propres yeux la cité Atlante, et décidait, contre l’avis du reste des Grandes Familles, d’aller visiter cette ville. Elle nomma en régent temporaire, Cormac Áirdrígh, et commença son périple vers la cité. Consciente qu’elle ne pourrait pas quitter la forêt trop longtemps sans mourir, elle répondit à ce problème de manière radicale :

- Je ne peux pas quitter la forêt et ses racines, soit ! Et bien, nous n’avons qu’à faire bouger les racines alors !

C’est alors qu’elle s’est assise sur une racine du Saint-Arbre, et fit s’étendre la racine rapidement dans le ciel, par delà l’océan. Il ne lui fallut qu’une heure pour parvenir à la cité Atlante avec sa racine, ce qui ne manqua pas d’étonner les Atlantes lorsque le ciel de la cité fut entouré de la racine. Mme Dragunov fit pénétrer une ramification de la racine sous sa peau, afin de garder le contact avec l’arbre et posa pied sur la cité. La cité était visiblement très technologique, et Mme Dragunov se trouvait bien heureuse de voir autant de différences avec son Grand-Domaine.


La Divine Impératrice ainsi que toute la cour impériale accueillit la Caparmate en inclinant la tête et main sur le coeur, puis l’Impératrice fît apparaître un petit objet dans le creux de sa main.

Il ressemblait à une émeraude cernée de métal noir.

La Divine Impératrice s’approcha de la Caparmate et dit:

- Au nom de mon peuple soyez la bienvenue sur Atlantis, en guise d’amitié voici un cadeau.

Placez le sur votre poitrine et vous n’aurez plus besoin d’être connectée à vos racines.


Mme Dragunov, étonnée de ce cadeau, s'exécuta, plaçant le petit bijou au niveau de la poitrine et déconnectant son corps des racines. Elle ne semblait ressentir aucune gêne, et s’exclama :

- Eh bien, quel cadeau efficace dites-moi, comment avez-vous pu remplacer le lien à l’Arbre par un simple objet ? Quelle technologie fantastique ! Vous avez une belle ville impératrice, très différente de mon pays je le concède, mais ça fait du bien d’avoir de la technologie en face de soi quand ça fait des années et des années que je n’en vois plus. Je me demandais, d’autres peuples ont-ils été touchés par votre … arrivée spectaculaire ? Ou bien sommes-nous les seuls malchanceux ?


L’Impératrice adressa un sourire à Dragunov tout en la conduisant dans la Tour d’Argent et lui répond:

- Cet objet ne remplace pas le lien, il change juste la manière dont il est transmit à vous. Je suis prête à en faire cadeau à tous Racinites qui le souhaitent.

J’apprécie que vous aimez notre cité.

Pour répondre à votre question en effet un autre peuple à été, malheureusement, touché par la vague de submersion. Pour l’instant nous devons faire preuve de prudence avec eux, ils ont, comment dire, été bien plus perturbés par notre arrivée.

Venez madame, je vais vous faire visiter la Tour Impériale.


La visite commença alors, et le moins qu’on puisse dire, c’est que la Tour portait bien son nom. Tous les murs étaient d’un blanc étincelant, il n’y avait pas la moindre trace de salissure. La Divine Impératrice fit découvrir plusieurs salles à Mme Dragunov telles que la salle où se tiennent les banquets, la salle du trône évidemment, ou encore la bibliothèque. Dans tous les cas, la Caparmate était éblouie par la décoration et la taille des salles. Elle s’exprima :

- Quelle tour impressionnante ma parole ! Clairement, on ne pourrait pas avoir ça au Grand-Domaine, même si je trouve qu’elle manque un peu de verdure, c’est un véritable dépaysement. Plus je visite, et plus j’ai envie d’être alliée avec vous, ne serait-ce que pour votre technologie ! Il faudrait que l’on en discute vivement, ne croyez-vous pas ? Aussi, je n’ai pas vu votre cristal, je suppose qu’il n’est pas dans le bâtiment, si ?


L’Impératrice marqua un arrêt, sonda du regard Dragunov et dit:

- Le Cœur de Cristal n’est pas dans le bâtiment mais en dessous.

Mais avant de vous le montrer car je vous sais curieuse, j’aimerais vous montrer la Salle de la Porte. Après tout cela nous discuterons politique.


La Divine prit la main de la Caparmate et elles se retrouvèrent instantanément dans une vaste salle avec des vitraux de couleurs or et rouge. Une longue colonnade marquait la hauteur et la longueur de cette pièce. La pièce était presque vide, seul au fond se trouvait un immense anneau.

L’Impératrice amena la Caparmate devant et dit:

- Ceci est ce que nous appelons une porte des étoiles, c’est un appareil de transport interplanétaire grâce auquel nous pouvons rejoindre en très peu de temps n’importe quel endroit de l’Empire. Nous les utilisons souvent quand la durée des voyages spatiaux est trop longue ou quand nous n’avons pas besoin de transporter de grosses charges.

Il suffit de composer une adresse, une sorte de code et un vortex s’ouvre sur un monde éloigné de plusieurs centaines de milliards d’années lumières de nous.


Mme Dragunov avait visiblement la mâchoire décrochée, et restait juste bouche bée face à tant de technologie incompréhensible pour elle. Elle reprit :

- Ah oui, c’est puissant comme outil cette porte des étoiles … Ne serait-ce que si on pense aux applications militaires, les possibilités sont très grandes ! C’est toujours impressionnant, mais aussi, n’y a-t-il pas un risque de mauvaise utilisation du système, enfin je veux dire admettons que des rebelles prennent contrôle d’une telle salle, ce n’est pas dangereux ? A fortiori quand ça pourrait les amener à votre cristal en passant outre n’importe quelle sécurité. Je serais curieuse de visiter votre monde natal, mais je ne sais pas si la connexion avec l’Arbre tiendrait à une telle distance, de fait, je vais m’abstenir le temps de voir les effets concrets de votre amulette. Bien et si nous passions au plus croustillant, le cristal ?


L’Atlante semblait prendre plaisir à montrer tout ce que son peuple avait accompli et qui épatait la Caparmate, elle lui dit:

- Mme Dragunov, cette porte ne peut s’activer que si moi, Impératrice, je l’autorise. L’énergie que me confère le Cœur de Cristal est la seule source qui permet de faire fonctionner la porte.

Donc même si des rebelles, comme vous dites, voulaient prendre le contrôle de cette salle, ils ne pourraient pas s’en servir.

Cette technologie est parfaitement sécurisée et ne présente pas de risque pour qui que ce soit, même pour vous. D’ailleurs, sachez que le lien que vous avez avec l’Arbre transcende n’importe quelle distance, vous pouvez donc parfaitement traverser la Porte sans danger.

Mais j’y pense, pourquoi n’irions-nous pas faire un tour sur la planète mère des Atlantes? Qu’en dites vous?


L’impératrice tendait sa main vers la Porte et une énergie éblouissante en sortie, c’est alors que la Porte commença à s’animer. Tournant sur elle-même de plus en plus vite, quand soudain une sorte de vague bleue en jaillit laissant ensuite place à un miroir d’une sorte d’eau lumineuse. Le bruit qui en émanait ressemblait à une sorte de bouillonnement grave et sourd.

Bien que n’étant pas rassurée par ce bruit, Mme Dragunov s’approcha doucement de la Porte, et se déplaça donc jusqu’au monde natal Atlante. Celui-ci était encore plus technologique et habité que la cité présente sur Anathas, une mégalopole planétaire ! Afin de vérifier sa connexion avec l’Arbre, Mme Dragunov s’amusait tout de même à créer des nuages dans le ciel, et elle n’avait aucun problème dans sa manipulation énergétique.

Elle reprit donc :

- Bon, je comprends mieux votre avance technologique, cette ville est absolument impressionnante ! Je ne sais même pas combien d’années il vous aura fallu pour créer ça, mais c’est tout bonnement incroyable. Clairement, cela ne fait que renforcer mon envie de créer des liens diplomatiques fort avec vous !

Mme Dragunov visita pendant quelques heures la grande cité, absolument gigantesque, avec des habitants tous plus étranges les uns que les autres. Une fois sa curiosité satisfaite, elle revint auprès de l’Impératrice afin de revenir sur Anathas.


L’Impératrice et la Caparmate revenue sur Anathas, la Divine lui dit:

- Si je vous ai montrée tout cela, c’est pour vous prouver que nos actions ne sont pas hostiles et que nous sommes réellement venus en paix.

Maintenant, nous allons parler politique, en réalité vous allez en parler directement avec le Cœur de Cristal.


La Divine Impératrice prit la main de la Caparmate et elles furent instantanément transportées dans une pièce beaucoup plus étrange.

Sans aucuns accès extérieur, avec un lac en son centre, il était là flottant dans les airs. Le Coeur de Cristal.

La puissance qui en émanait était terrifiante mais en même temps il paraissait comme paisible. Soudain des centaines de voix commençaient à s’élever dans l’esprit de Mme de Dragunov.

Les voix lui dirent:

- Quelles sont tes intentions?


Elle répondit :

- Mes intentions sont simples, je veux juste m’allier avec les Atlantes, afin de bénéficier de leur technologie supérieure, et afin de pouvoir en apprendre plus sur leur culture. C’est tout cher cristal !


Les voix plus fortes reprirent:

- Nous sommes les Atlantes, nous sommes le temps, nous sommes le futur, le présent et le passé. Sélène, rejoins notre pouvoir. Rejoindre les Atlantes est la seule solution pour que tu connaisses la Paix dans l’Union.

Mme Dragunov s’exprima :

- Rejoindre votre pouvoir, désolé, mais je suis déjà vouée à mon Arbre-Saint, et nul ne m’en détournera -une atmosphère glacée se fit sentir-, surtout que si je vous rejoins, qui prendrait ma suite ! Cela est tout bonnement inacceptable, cependant, vous savez que même si je ne vous rejoins pas, je suppose que vous comprenez qu’il vaut mieux avoir l’Arbre-Saint en ami sur cette planète, pour éviter d’être repoussé. Il est lui-même doté d’une conscience propre vous savez, et je crois que ça l’énerverait beaucoup que vous lui retiriez une dévouée telle que moi.


Le Cœur repris comme un psaume à en épuiser physiquement Dragunov:

- L’Arbre est le Cœur, le Cœur est l’Arbre, en un nous sommes de notre passion né l’Union et la Paix.

Nous approuvons.


Puis dans un flash Dragunov se retrouva dans son trône.


- Ainsi, l’Arbre est le Cœur, alors vous ne voyez pas d’inconvénients à ce que j’utilise l’Arbre ahah, bon au moins, je suis contente que vous ayez acceptés mais ne pompez plus mon énergie s’il vous plaît.


Toute la cour présente pensait que le voyage de Mme Dragunov l’avait rendue sénile, mais elle calma leurs suppositions rapidement.



Citer CiterLien LienReporter Reporter
Citer CiterLien LienReporter Reporter
Sélène Dragunov de Grand-Domaine Racinite
Avatar
Caparmate du Grand-Domaine
8e
La Triade
Nuit horrible 11/03/19 20:54

Dans la nuit:

Dragunov fût prise de terribles cauchemars, des visions de chaos, de sang, des explosions dans les ténèbres, une fumée noire autour de la lumière, de grands vaisseaux, des bruits assourdissants, elle voyait Atlantis attaquée et la Forêt incendiée.

Elle se réveilla en sueur et haletante, dans son palais tout était silencieux et hormis la lumière de la Lune qui transperçait le feuillage des arbres, seul le petit bijou vert atlante sur sa poitrine émettait une faible lumière dans la nuit.

Elle se dirigea vers son balcon et contempla la forêt et le ciel étoilé et pour la première fois depuis longtemps, elle ne se sentit pas en sécurité.

Mais elle n’eu pas le temps de se plonger plus en détail dans ce sentiment, un de ses valet ouvrir la porte de sa chambre.

Et lui dit:

- Mme il faut que vous veniez dans la salle du trône, c’est l’espèce de masse de tissus.

Quand Dragunov arriva dans la salle, elle remarqua que la masse informe avait changée et était devenue une sorte de cocon blanc parcourue par des sortes de veines rouges et bleues, mais plus inquiétant elle remarqua que ce cocon avait créé une excroissance qui était directement connectée à l’Arbre. Le cocon semblait y puiser de l’énergie de manière exponentielle. Dragunov demanda à ce qu’on réduise l’apport en énergie mais cela eu pour effet de faire gonfler l’excroissance ce qui augmenta sa capacité. Elle ordonna alors à ce qu’on coupe la connection mais ce truc avait littéralement fusionné avec l’Arbre et plus on tentait de le déconnecter plus l’excroissance grossissait. Désemparée, Dragunov voulu brûler l’excroissance mais ceci eu pour conséquence de faire du mal à l’Arbre et de renforcer le lien. Elle dégaina son épée et voulu trancher le lien, au lieu de cela, c’est sur l’écorce de l’Arbre que s’afficha la plaie. Elle projeta dessus un puissant rayon de glace qui n’eu pour effet que de faire éclater de froid des branches de l’Arbre. Elle voulu prendre alors le contrôle de l’Arbre pour détruire le lien par la force des branches mais c’est comme si l’Arbre refusait d'obéir au lieu de ça les branches partirent dans toutes les directions détruisant des habitations et menaçant de tuer des innocents.

Elle hurla d’hystérie:

- Allez me chercher cette foutue Impératrice Atlante qu’elle me vire cette excroissance de mon trône !!!!!!

Dans un flash, l’Impératrice apparut devant elle et lui dit de manière parfaitement calme:

- Vous demandiez à me voir? Quel est le problème Mme?


Mme Dragunov, tel un dragon, s’exclama :

- Vous voyez pas un problème dans ma salle du trône ?! Faites moi dégager ça fissa !

L’Impératrice eu un petit rire puis elle dit:

- Rassurez vous, cela fait partie du processus, demain matin la connection sera terminée et El Commandante sera parmi vous. Mais j’avoue que nous aurions dû vous mettre une notice.

L’Impératrice s’avança vers le cocon, et plaça dedans une sorte de petit diamant, aussitôt l’excroissance diminua de taille.

Elle repris:

- Je ne peux pas couper le lien, mais ceci devrait limiter sa force.


Mme Dragunov, reprenant doucement son calme, reprit :

- Bon, si ça limite sa force, je suppose que je peux un peu attendre, mais effectivement votre peuple a un sérieux problème de notice d’utilisation ! C’est pas croyable ! Bon, merci de votre intervention, je retourne me coucher après ma nuit affreuse, et vous trois là-bas -montrant du doigt quelques arboriculteurs-, surveillez-moi ça. Au revoir Impératrice.

L’Impératrice inclina la tête et mis sa main droite sur son cœur, souhaita la bonne nuit à Dragunov et disparue dans un flash.


Citer CiterLien LienReporter Reporter
Citer CiterLien LienReporter Reporter
Sélène Dragunov de Grand-Domaine Racinite
Avatar
Caparmate du Grand-Domaine
8e
La Triade
Il est né le divine enfant ~~ 12/03/19 10:46

Le lendemain matin

Mme Dragunov se leva d’une humeur massacrante, bien décidée à pouvoir se rasseoir sur son trône après l’invasion de sa salle par une excroissance bien étrange. Elle arriva dans la salle du trône, elle vit que le cocon avait éclot, et elle vit El Commandante, nu comme un ver, caché derrière le trône. Elle ordonna à ses valets de chercher un drap pour cet homme.

Une fois couvert sommairement pas un drap, elle s’exprima ainsi à El Commandante :

- Bien bien bien, alors j’ai une bonne et une mauvaise nouvelle. La mauvaise nouvelle, durant votre mort, le monde a été, disons, bien réduit, et le Parana n’existe plus à l’heure actuelle. Par contre, du coup bonne nouvelle, vous êtes relaxé, nous avons gagné le procès par KO du procureur et du juge ahah ! Enfin, et dernier petit détail de rien du tout, afin de vous permettre d’outrepasser votre limite de déplacement, je vous propose un petit mariage, à prendre ou à laisser.


El Commandante, visiblement sous le choc de sa résurrection, et sous le choc de voir son avocate avec tant de rides, il n’arriva à prononcer que quelques mots :

- Je … euh … Je suppose, je … Bonne nouvelle, enfin je crois. Vous voulez que je me marie, je ne sais pas, laissez moi un peu de temps …


Mme Dragunov reprit :

- Ah attendez j’ai une amie qui veut probablement vous saluer - se grattant la gorge - KIIIIIDAAAAAAA !!!!!!!


- Je suis votre amie? C’est bien la première fois que vous ayez une marque d’affection pour moi, ça me touche. -Elle regarda droit dans les yeux l’homme- Bonjour, je suis Kida Gakash Impératrice des Atlantes et c’est grâce à nous que vous êtes ici et aussi aux makaliens.


El Commandante, les yeux exorbités de voir quelqu’un se téléporter juste devant lui, commença à paniquer. Il reprit peu à peu ses esprits, et reprit :

- Euh … Enchanté, bien que je ne sache pas comment vous avez fait ça … Dites moi, qu’est-il advenus de ces fourbes, de ces comploteurs, de ces enflures, de ces pacifistes à la noix de makaliens ? Dites moi qu’ils sont morts par pitié ! Et comment je suis vivant, je ne comprends rien !


Kida s’avança vers El Co, elle fît apparaître dans sa main une petite boule blanche et la lança en l’air, celle-ci créa une image holographique d’Anathas puis elle dit:

- Si vous vous souvenez bien, et d’après ce que les makaliens nous ont fournis en archives, vous avez connu un monde bien peu en paix. Les conflits n’ont eu de cesses de s’intensifier menant à la destruction de toute la planète. Les Makaliens un peu avant la fin du monde ont envoyé un engin dans l’espace qui contient des centaines de pétaoctets de données mais aussi quelques codes génétiques dont le vôtre. C’est à partir de ce code que nous avons pu vous redonner vie. Donc pour répondre à votre interrogation M Edson oui les makaliens sont tous morts sauf une makalienne et c’est grâce au makaliens que vous êtes en vie aujourd’hui.


Mr Edson commença à être pris d’un fou rire, et reprit :

- Donc je dois ma vie à ces pleutres ?! ahahahaha, j’apprécie vraiment votre humour ! Dites-moi, y’aurait-il une possibilité de détruire le dernier code génétique ou ? Non pas que je veuille finir ces gens, mais un peu quand même ! Et je viens d’y penser, mon sous-marin nucléaire a-t-il survécu à l’apocalypse ? J’y avais mis beaucoup d’économies ! Par contre, je rêve où mon magnifique territoire efficace, pollué, très en avance sur son temps, a fini recouvert par des forêts ?! Quelle honte ! Je veux récupérer mes terres !


Mme Dragunov reprit :

- Ah oui, ça c’est normal Mr Edson, nous avons créé la forêt état de Dareon-Panas sur votre ancien territoire. Vous ne pourrez pas en récupérer le contrôle direct, mais je vous rappelle que vous pouvez toujours vous marier à moi et ce sera tout comme si elle était à vous ! Et je suis au regret de vous annoncer que votre sous-marin est inopérant, effectivement, lors d’un certain tsunami -se grattant la gorge intensément- il s’est retrouvé échoué sur une de nos îles … Navrée.


El Commandante bondit, faisant fît de sa nudité et s’exclama:

- Me marier avec vous, espèce de traîtresse de fossile, je préfère mourir! Je m’en vais, j’en ai assez entendu.

Mme Dragunov, visiblement outrée par les propos Del Commandante, ferma la salle du trône par les racines de l’Arbre, et mis une des branches de l’Arbre au niveau de la jugulaire de Mr Edson :

- En fait, vous n’avez pas compris Mr Edson, je ne suis pas la traîtresse de l’histoire, je n’avais pas voix au chapitre avec Dharim à côté, et j’ai même raté un coup d’état ahah ! M’enfin, concernant le mariage, en fait, je vous le dis sous forme de proposition, mais vous avez le choix entre ça ou finir quelques siècles en salle de torture pour outrage à la Caparmate, c’est à vous de voir -souriant joyeusement à Mr Edson-.


L’Impératrice intervena pour calmer les choses:

- Mme Dragunov si vous le voulez bien avant de faire quoique ce soit, des médecins doivent l’examiner. En effet, si une instabilité génétique à eu lieu dans le processus, M Edson risque de se retrouver déformé, les molécules de ces cellules n’étant pas clairement agencées. Vous ne voudriez pas vous retrouver avec une flaque de tous les fluides corporels que peuvent avoir un être humain.


Mme Dragunov répondit :

- Bon, amenez le voir un docteur si ça vous chante, mais je veux le revoir dans mon pays sous 72h, et de préférence à côté de moi. Ainsi Mr Edson, vous avez un temps de réflexion beaucoup plus long grâce à l’Impératrice, vous la remercierez n’est-ce pas ?


El Commandante n’eu que le temps de lâcher un impératrice de mes fesses avant de disparaître dans un flash de lumière avec l’Atlante.

Mme Dragunov décida d’enfin retirer le cocon visqueux et puant dans lequel a vécu El Commandante pendant plusieurs jours, cependant, elle ne comptait pas le faire avec ses mains, elle le fît donc s’embraser. Décision des plus mauvaises au final, cela a répandu l’odeur dans toute la forêt …

Citer CiterLien LienReporter ReporterLikes 2 likes
Citer CiterLien LienReporter ReporterLikes 2 likes
Sélène Dragunov de Grand-Domaine Racinite
Avatar
Caparmate du Grand-Domaine
8e
La Triade
Orgueil et préjugés 13/03/19 20:06

Dans la nuit:

Dragunov eu de nouveaux des cauchemars d’apocalypse et ce sentiment d’angoisse qui la faisait frémir. Réveillée en pleine nuit, alors que le Grand Domaine lui semblait paisiblement endormie, elle n’arriva pas à se rendormir malgré la fatigue qu'elle ressentait, elle décida de errer dans les couloirs de son palais et elle eu une pensée dérangeante, elle repensa à sa vie et se sentie terriblement seule, c’est vrai qu'elle n’avait jamais eu de personne avec qui partager sa vie, pas d’enfant, personne qu’elle aimait et qui l’aime.

Elle arriva dans la cour de son palais, en regardant le ciel elle vit plusieurs petites lueurs dans le ciel se déplacer en direction d’Atlantis et elle repensa à El Commandante.


Le lendemain matin:

Alors que Dragunov était attablée devant son déjeuner matinal la tête enfouie dans ses mains, un garde lui demanda d’aller dans la salle du trône.

En effet, l’Impératrice Atlante était là, plus rayonnante que jamais elle lui adressa un sourire et lui dit:

- Mme Dragunov est-ce que vous allez bien?


Mme Dragunov, avec un regard vide de sens, et avec une faible voix, reprit :

- Alors, si on omet ma nuit horrible, qui pour rappel est probablement ma troisième d’affilée, oui je vais parfaitement bien ah … ah … ah. Quel bon vent vous amène ?


Kida s’avança vers elle et posa sa main fraîche sur la tête de Dragunov, elle ferma les yeux puis se recula et dit:

- Hmmm il semblerait que c’est depuis votre rencontre avec le Coeur de Cristal que vos mauvaises nuits ont commencées. Il est possible qu’il y est un lien mais je dois me renseigner avant. Si vous le voulez je peux demander à un de mes médecins personnel de venir vous voir?

Je venais pour vous informer que nous allons vous restituer Edson, tous les tests effectués semblent bons. Par contre il risque d’être un peu déboussolé, après avoir passé plusieurs heures dans une réalité alternative.


Mme Dragunov s’empressa de répondre :

- Ah voilà une bonne nouvelle, vivement qu’il arrive ! Sinon par rapport au lien entre mes nuits et le cristal, vous ne pouvez pas directement demandé à l’intéressé, le cristal ? Non pas que cela me paraît plus logique, mais bon, je vois mal un médecin réussir à me guérir de terreurs nocturnes ah ….. ah ……. ah …. Et donc vous avez des réalités alternatives ? De mieux en mieux, y’en a pas une où je pourrais dormir en paix ?


Kida émit un petit rire avant de répondre:

- Je me trompe ou vos battements cardiaques ont augmentés lorsque j’ai prononcé le nom de El Commandante? -elle eut un sourire complice- Sinon pour le médecin et bien je peux me tromper et dans ce cas c’est un bon médecin qu’il vous faut, peut-être pourra-t-il vous prescrire un remède pour vous aider à dormir.

Demander au Coeur de Cristal, non ça n’est pas aussi simple, vous ne comprenez pas encore le lien qui m’unit à lui mais cela viendra. Je vais mener des recherches pour savoir si c’est de là que ça vient. Si c’est le cas, vos terreurs nocturnes n’en seraient pas.

Pour les réalités alternatives, ce serait compliqué à expliquer mais nous nous en servons uniquement pour placer des individus ou des objets en quarantaines donc ce sont des réalités sans aucunes propriétés physiques et temporelles.


Mme Dragunov rougit avant de s’exclamer :

- Ah les battements de coeur augmentent hein ? Un effet de l’âge pour sûr, sinon qu’est-ce que ça pourrait être d’autre ah ….. ah ….. ah ….. Bon pour ce qui est du médecin, allons-y, de toute façon ça pourrait difficilement être pire. Enfin, pour le coeur de cristal, je pense que je vais avoir une petite discussion avec si il m’envoie des images en tête ! Et pas du genre amicale alors bouchez-vous les oreilles -se préparant la voix- CRIIIIISTAL DE MEDEUX DEGAGE DE MES NUITS DE MERDEEEEE !!! …. Pardon.


Kida se mit à rire, elle s’avança vers une des branches de l’Arbre et tout en passant sa main dedans elle dit:

- Sélène ça ne fonctionne pas comme ça -elle gloussa- mais je note vos efforts. En réalité le Cristal, si c’est de là que le problème vient, n’y ai en soit pour rien. Dans les faits il vous aurait accordé des capacités supplémentaires, comme un don de prémonitions et dans ce cas, vos cauchemars seraient en réalité des visions d’un futur possible.

Mais je dois faire des recherches pour en être certaine. Si c’est le cas vous pourrez compter sur moi pour vous apprendre à maîtriser ces nouvelles compétences.

Pour ce qui est de votre coeur, c’était un des nombreux signes qui vous ont trahis, pupilles qui se dilatent, souffle plus profond, votre taux de dopamine qui augmente ou une augmentation de votre température corporelle bref beaucoup de signes pour un seul mot.

C’est intéressant de noter que sous votre carapace se cache encore une femme sensible.


Mme Dragunov prit un éventail et se cache derrière, avant de reprendre :

- Je ne vois pas de quoi vous parlez, je suis une femme impassible, la matriarche de la famille Dragunov, je ne suis pas sensible ! Bon, alors pour le don de prémonition, ça serait étonnant, m’enfin on espère que ce n’est pas le cas … Bon sur ce, je vais me retirer dans mes appartements, le gouvernement ferme aujourd’hui jusqu’à ce que je sois reposée ! Au revoir Kida.


Kida dit avant:

- Ho attendez Sélène -dans un flash le lumière apparu un homme vêtu d’une sorte de combinaison blanche et noire et portant un casque, Kida lui dit quelques mots dans sa langue puis repris- Voici le médecin, il s’occupera de vous. Je vous envoie Mr Edson quand il sera prêt ou j’attends que vous soyez remise de vos émotions?


- Envoyez le dès qu’il sera prêt, car je ne vois pas de quelles émotions vous parlez. Bon Doc, suivez-moi on sera mieux dans mes appartements pour les examens. Ah et j’oubliais, pour Mr Edson, si vous pouviez le téléporter dans une cellule, ça m’arrangerait, vous savez, le temps qu’il s’accomode au grand air du domaine ah …. ah …….. -Mme Dragunov s’écroula-


Le médecin s’approcha et scan le corps inanimée de la vieille femme puis il se tourna vers Kida et lui dit quelque chose en Atlante avant de lui injecter une substance dans le cou.

L’Impératrice posa sa main sur le front de Dragunov et se retrouva avec elle dans sa conscience.

Elle vit Dragunov dans un zeppelin, elle s’approcha et dit:

- Sélène vous êtes littéralement tombée de fatigue, le médecin vient de vous injecter un puissant calmant pour vous aider à dormir. Ou sommes-nous?


Sélène, jeune, belle dans sa robe steampunk, répondit :

- Bienvenue dans l’Evilius, véritable forteresse volante du Supervisionnat d’Asmode étrangère ! Je ne sais pas ce que vous faites là, mais en tout cas, ça va être votre dernière action GARDES ! -Une vingtaine d’hommes rentra alors dans la cabine- Appréhendez moi cette vandale, et qu’on prépare la salle de torture !


Les gardes tentèrent de la saisir mais leurs mains passaient au travers du corps de l’Impératrice. Kida repris:

- Sélène vous ne vous souvenez pas de ce qu’il s’est passé? Vous vous êtes évanouie dans votre Arbre Palais, je venais vous annoncer que nous allions vous ramener Edson et vous m’aviez demandée de le placer en cellule.


Dragunov reprit aussi sec :

- Je ne sais pas comment vous évitez le contact avec mes gardes, mais quelque chose est sûr, jamais moi Sélène Dragunov, Archicondemnator d’Asmodae, ne m’évanouirait dans un arbre ! Alors comme ça vous détenez Mon Commandante, eh bien, gardes écartez vous, je vais l’empaler moi-même -dégainant une épée de sous son bureau, et se dirigeant vers Kida-


Kida pas le moins impressionnée lui dit:

- Sélène tout ceci n’est pas réel, ce sont vos souvenirs d’avant le cataclysme, souvenez-vous la première grande guerre de la coalition qui provoqua la chute du Parana, votre pays a fondé les base d’une agence spatiale internationale avec la Makalie, qui mena votre nation à une alliance avec la Makalie, puis à rejoindre l’Ordre des Templiers. Après vous avez mener la traque avec la Makalie et d’autre nation pour capturer El Commandante et ensuite vous avez participé au procès d’Edson à Naoned avant qu’une deuxième grande guerre causa la destruction du monde. Vous avez survécu grâce aux Racinites vous avez plus de 900 ans aujourd’hui et nous nous sommes rencontrées après que ma cité, Atlantis, ce soit posée sur l’Océan. Je suis Kida Gakash Impératrice des Atlantes. Grâce à la sonde Makalienne nous avons pu nous servir de l’ADN d’Edson pour lui redonner la vie.


Dragunov, refusant toute contradiction de la part de Kida, tenta de lui asséner un coup d’épée mais cette dernière lui passa au travers. Elle dit :

- Alors, si tout ceci ne sont que mes souvenirs, alors dégagez, je vous autorise à quitter l’Evilius, et puis, techniquement, vous si vous êtes une création de mon esprit, je devrais pouvoir vous supprimer non ? Partez !


Kida écarta les bras et tous les gardes disparurent comme une brume. Elle s’avança ensuite d’un pas ferme vers Dragunov, qui recula, jusqu’au garde corps qui donnait sur le vide, l’impératrice lui dit:

- Je suis désolée mais c’est la seule solution, vous me remercierez.

Elle poussa Dragunov dans le vide.

L’instant d’après Dragunov se retrouva dans son lit avec une terrible gueule de bois et une grande envie de dormir, elle ouvrit les yeux péniblement et aperçut Kida au dessus d’elle avec un sourire.


- Bon, la prochaine fois, prévenez-moi quand vous voulez me réveiller de force … Si cela ne vous gêne pas, je vais me replonger dans cette merveilleuse période et m’imaginer torturer celle qui m’a réveillé, j’ai encore sommeil …


Kida d’une voix calme lui dit:

- Faites le deuil Sélène, cette époque est révolue. D’ailleurs, je vous emmènes chez moi, dormez.

L’impératrice posa sa main sur la tête de la Caparmate et celle-ci sombra dans un profond sommeil et où sa conscience fût envoyer dans celle de Kida.

Citer CiterLien LienReporter Reporter
Citer CiterLien LienReporter Reporter
Sélène Dragunov de Grand-Domaine Racinite
Avatar
Caparmate du Grand-Domaine
8e
La Triade
La dépression, ou l'inconscient révélé 14/03/19 20:12

Dans un autre monde


Après s’être sentie comme aspirée dans le vide, après avoir eu des visions d'apocalypse, Dragunov se retrouva sur une plage paradisiaque, et paisible.


Elle remarqua qu’elle ne ressentait ni froid, ni faim et remarqua qu'elle avait rajeunie de plusieurs centaine d’années.


Elle vit un ciel d’une rare beauté, et vit une mer bien calme. Elle explora un peu la plage, se demandant pourquoi elle est là, et pourquoi elle semble avoir si rajeunie. Lors de l’exploration intensive de cette plage, elle vit au loin une petite broche en or. En s’approchant, elle remarqua que cette broche était celle de sa grand-mère, seule personne s’étant occupée d’elle quand elle était jeune et innocente. Bien évidemment, retrouver cet objet lui fit monter les larmes, elle décida de poursuivre son exploration en accrochant tout de même la broche au niveau de sa poitrine. En continuant son exploration, elle entendit une femme crier. Elle s’approcha rapidement du son, lorsqu’elle vit sa grand-mère se faire violemment poignarder à plusieurs reprises. Cette scène, elle l’avait déjà vue dans son adolescence, et malheureusement, le meurtrier de sa grand-mère ne semblait pas avoir de visage. Ainsi, elle ne su jamais qui avait tué son aïeule. Les larmes ne pouvant plus être contenues, elle s’effondra en pleurs, et resta assise là, pendant plusieurs minutes. En relevant la tête, elle eut l’impression que quelque chose avait changé, une odeur de soufre embaumant l’air, et les personnages ayant disparu, ils laissèrent leurs place à un nouveau personnage, son professeur de droit. S’en suivit une détonation sur toute la plage, et elle vit son professeur se faire écraser par un morceau de poutre n’ayant pas résisté à l’explosion. Plusieurs personnages apparurent alors, la bloquant au sol, et commençant à lui voler son innocence sans son consentement. Bien sûr traumatisée par son flashback Mme Dragunov commençait à se relever et à se mettre à courir frénétiquement sur la plage.

Elle regarda derrière elle, elle s'aperçut qu’il n’y avait plus personne, la plage était déserte et paisible. Un léger vent venait caresser son visage couvert de larmes, les yeux rougis et le souffle coupé, elle tomba à genoux dans le sable blanc.

Elle entendit derrière elle des pas, mais de crainte de voir encore une vision horrible elle resta prostrée les mains sur son visage. Une main réconfortante se posa sur son épaule, elle leva les yeux et reconnu Kida.

La belle Impératrice lui adressa un simple sourire et s’agenouilla à ses côtés.


Mme Dragunov, visiblement rassurée de voir son amie auprès d’elle, reprit :

- Ah Kida, mais où est-ce qu’on est ? C’est quoi cette plage d’horreur ? Pourquoi je suis jeune ? Bref !  Explique-moi ce qui se passe !


Kida tout en dessinant des spirales dans le sable, lui dit:

- Tu es dans mon inconscient, cette plage est un des derniers endroits que j’ai vu avant de mourir, les visions que tu as, c’est toi même qui te les inflige. Tu n’a pas fait le deuil de ton passé, ce qui explique pourquoi autant dans tes rêves qu’ici tu sois jeune et que tu as ces visions. Ici tout est possible pour toi.


Mme Dragunov ne semble même pas choquée à la suite de cette annonce, et dit :

- Eh bien, ton inconscient est vraiment chaotique ma parole ! Même si tout est possible ici, à quoi cela sert-il ? De toute façon, ce n’est pas comme si ça allait m’aider à quoique ce soit ! On peut pas partir d’ici ? Je ne me sens pas en sécurité …


Kida la regarda droit dans les yeux et lui dit:

- Tu n’es pas responsable de ce qui est arrivé à ta grand-mère, pas plus que ce qui est arrivé à ton professeur. Tu dois avancer et ne plus t’en vouloir, être en paix avec toi même.

Tu n’as rien à craindre, ou qu’on aille c’est ton inconscient qui te donne ce sentiment d’insécurité.


Troublée, Sélène répondit :

- Je suis responsable ! Si seulement je savais qui avait tué ma grand-mère, j’aurais pu me venger ! Et j’aurais pu protéger mon professeur de la chute de la poutre si je n’avais pas été si couarde. La paix n’existe pas, seuls le combat, l’acharnement et l’insécurité règnent en ce monde. Mais il y a des endroits où je me sens plus en sécurité qu’ici, fais nous partir, s’il-te-plaît -se mettant à pleurer-


Kida se leva et lui dit:

- Rien n’aurait pu changer le destin funeste de ta grand-mère et de ton professeur pas plus que tu aurais été incapable de te venger.

Si pour toi tu te dis être en insécurité partout alors tu te sens en insécurité avec moi.

Mais tu peux peut-être voir par toi même que les choses arrivent et qu’on y peut rien, si tu es arrivée ici, sur cette plage, c’est parce que tu l’as voulue.


Kida disparue dans un clignement d’yeux et Sélène se retrouva seule sur la plage.

Elle revit la scène de la mort de sa grand-mère, plus réelle que dans ces souvenirs.


Elle ferma les yeux, se boucha les oreilles et se mit à courir, les secondes s'égrènent mais elle avait le sentiment que ça durait une éternité, elle continua de courir jusqu'à ce prendre les pieds dans une racine. Elle vit la scène du meurtre reprendre devant elle, elle recommença sa fuite, elle courut encore et encore ses poumons étaient en feu, elle trébucha encore sur une racine et l’horrible vision continuait de la poursuivre. Elle poursuivit sa course folle et retomba encore sur une racine, malgré la scène d’horreur elle s'aperçut qu’elle tournait en rond.

Conscient qu’elle ne pourrait pas lui échapper, elle prit une décision de plus originale, en essayant d’aller se noyer dans la mer. Mais malgré ses efforts constant pour rester sous l’eau, le courant trop fort lui force à reprendre de l’air tout en la ramenant peu à peu sur la plage. Déçue de cet échec, elle se résigna, et prit la décision de s’asseoir sur le sable, et regarda la scène se dérouler des dizaines de fois. Une fois bien brisée mentalement, elle décida après la 73ème rediffusion de la scène d’intervenir, en brisant la nuque du meurtrier de sa grand-mère. Néanmoins, la scène se relança une nouvelle fois … Ainsi, elle se lança à l’assaut du meurtrier autant de fois que son corps pouvait le supporter, le tuant à chaque fois d’une manière créative. A bout de souffle et au bord du pétage total de plomb, elle désarma le meurtrier et décida de s’infliger la blessure de sa grand-mère à sa place. Malheureusement, le couteau ne la tua pas et en réalité ne lui fit aucun mal, mais une chose changea dans la scène. Cette fois, elle vit le visage de l’effrayant meurtrier, il s’agissait de son père, ceci lui brisa d’autant plus le cœur. Ne sachant plus quoi faire, elle s’interposa en poussant sa grand-mère, et prit le coup de couteau du meurtrier, et le miracle se produisit. La scène se stoppa enfin. Une grande joie envahit alors Sélène, enfin libérée de cette scène, mais la deuxième s’entama d’emblée.

Elle l’aborda plus déterminée, prête à sauver son professeur. Elle essaya encore et encore jusqu’à l’épuisement. Mais impossible pour elle de le sauver, elle tenta de l’interpeller, de l’insulter, de le frapper pour que son professeur change de place mais à chaque fois quelque chose le tuait. Résignée, elle laissa le destin poursuivre son oeuvre, c’est là qu’arriva le moment qu’elle redoutait le plus, celui de son viol.

Lorsqu’elle vit les hommes apparaître, elle décida d’aller directement se battre contre eux, et même si elle en tua deux, les trois autres on réussit à la soumettre et à commettre leur acte impur. Tuer cinq hommes n’étant visiblement pas faisable en l’état, elle décida de foncer dans la mer, afin de les perdre avec le courant, mais elle se fit rattraper aisément par ces soldats. Elle changea encore de méthode, en ce rappelant les mots doux et apaisant de Kida, elle essaya de faire apparaître une arme dans sa main par sa volonté, comme si elle contrôlait son énergie.  Ainsi, un sabre aiguisé apparu dans sa main, et elle put facilement découper en petit dés de jambons ses adversaires. Elle regrettait bien sûr la mort de son professeur, mais savait qu’elle ne pourrait pas le sauver. La scène reprit alors de plus belle, apparemment, elle ne pouvait pas déclarer victoire sans sauver son mentor. Elle vit un petit laps de temps de tranquillité avant la première explosion, et se demandait si tirer une roquette préventive sur la poutre aiderait à protéger son professeur. Elle fit alors apparaître un lance-roquette et tira en même temps que la première explosion, mais la roquette n’eu comme effet que de blesser le professeur davantage. Elle se rappelait de comment elle avait déjà été sauvée de la scène avec sa grand-mère et décida de foncer sur son professeur et de subir la chute de la poutre à sa place. Mais en poussant son professeur, celui-ci se brisa la nuque. Sélène retenta à plusieurs reprises, mais échoua encore et encore. Semblant peu à peu comprendre que le professeur était voué à mourir, elle décida de ne pas intervenir lors de l’essai. Le professeur mourut mais elle semblait libérée du poids de sa culpabilité, ayant tout tenté pour le sauver. Bien sûr, elle tortura pour la énièmes fois ses violeurs, et la scène s’arrêta enfin.

Seule, enfin au calme sur cette plage, elle rappela Kida, espérant qu’elle revienne.

Une nouvelle scène apparue, différente, c’était un souvenir où elle était avec sa grand-mère et où elle faisait la cuisine. Elle eu une bouffée de joie et des larmes heureuses, elle se mit à rire après quelques minutes la scène s’estompa et elle se sentie comme libérée d’un poids, comme un étaux qui se desserre.

Kida apparue devant elle, la brise faisait voler ses longs cheveux blancs et onduler sa longue robe blanche. Elle souriait et ses yeux bleu semblaient pétiller de joie.

Dragunov se leva du sable d’un bon et serra dans ses bras Kida. Kida lui dit d’une voix calme et réconfortante:

- Comment tu te sens?


Dragunov répondit :

- Eh bien, je me sens libérée d’un poids, mais je suis surtout contente de te revoir. Je n’en pouvais plus, tu sais combien de fois j’ai revu ces scènes atroces ? Même moi je torture pas autant ahahah ! Bon, on peut partir maintenant, j’aimerais me reposer, même si c’est un peu paradoxal, vu que je suis techniquement endormie.


Kida apposa sa main sur le front de Dragunov. L’instant d’après elle se réveilla dans son lit.

Un valet qui veillait à ses côtés sortit de la chambre de manière rapide en s’écriant:

- Elle est réveillée, elle est réveillée.

Un médecin rentra et se pencha sur la Caparmate et lui dit:

- Bon retour parmi nous, ça fait presque cinq jours que vous vous êtes endormie.


Dragunov, visiblement étonnée reprit :

- Ah oui quand même, excusez-moi Kida m’a kidnappée dans son inconscient ahah ! Bon trêve de plaisanterie, faites moi les examens nécessaires et je veux voir le régent le plus tôt possible pour qu’il me fasse un rapport de ce qu’il s’est passé en mon absence.

Citer CiterLien LienReporter ReporterLikes 1 like
Citer CiterLien LienReporter ReporterLikes 1 like
Sélène Dragunov de Grand-Domaine Racinite
Avatar
Caparmate du Grand-Domaine
8e
La Triade
Ô Jeunesse retrouvée ! 17/03/19 16:34

Dans la nuit:

Alors que Dragunov était endormie dans son lit, elle fut réveillée par un léger bruissement, un frottement quasi imperceptible. Elle ouvrit les yeux et aperçu Kida dans la pénombre.

Cette dernière s’approcha et s’assit à côté d’elle, seul un rayon de Lune éclairait ses traits fins et ses cheveux blancs comme la neige.

Ces yeux bleus dégageaient une lueur de paix, dans un chuchotement elle lui dit:

- Je vais te donner une nouvelle bénédiction.

Elle passa sa main au dessus du corps de Dragunov.

La Caparmate sentie comme une vague de millier de fourmis remonter le long de ses jambes et parcourir l’ensemble de son corps. Une intense chaleur irradiait dans sa poitrine, tout son corps la faisait étrangement souffrir.

Quand tous ces phénomènes furent terminés, Kida disparue en replongeant dans l’ombre.

Sélène se leva et remarqua une certaine légèreté dans ces gestes, elle regarda ses mains et remarqua que les rides et les taches de vieillesses qui les parcouraient avaient disparues. Elle se précipita vers son miroir et vit qu’elle avait retrouvée toute sa jeunesse, ses lointains trente ans étaient de nouveau là. La seule chose qui reste de ses centaines d’années de vie sont ces cheveux blancs qui, toutefois, semblent avoir repris de la vigueur.

Pensant à un rêve, Mme Dragunov retourna se coucher, et finit sa nuit paisiblement.


Le lendemain matin


Tous au palais de l’Almondo virent la Caparmate jeune, et le moins qu’on puisse dire, c’est que cela choqua tout le monde. Nul ne pouvait s’empêcher de lui faire remarquer son changement radical, et même ses plus fidèles gardes doutèrent de son identité. Elle se demandait bien comment Kida avait fait son tour, mais elle se rappela que l’Impératrice pouvait absolument tout faire, donc cela ne lui parut pas incohérent.

En milieu de journée, Mme Dragunov descendit au niveau de la prison, où se trouvait Mr Edson, et lui adressa ces mots :

- Bonjour M Edson, bien dormi ? Alors, j’attends toujours votre réponse concernant le mariage, maintenant que je ne suis plus un fossile cela ne devrait plus poser de problème non ?

Edson couvert de boue et sentant l’urine depuis cinq jours enfermé dans sa geôle lui répondit:

- Vous êtes qui?

Un peu perplexe de cette question pourtant si évidente, Sélène répondit :

- Oh qui je suis ? Personne, voyez-vous je passais par là et votre odeur m’a tellement attirée que je ne puis m’empêcher de vous adresser la parole ! Enfin un peu de sérieux M Edson ! Vous ne vous rappelez plus de votre vieille amie l’ex-Archicondemnator ?


Edson, se leva et avança vers la grille, l’odeur qui se dégageait de sa bouche était pestilentielle:

- Et vous croyez que je voudrais toujours me marier avec vous, vous êtes ridicule. Dès que mes soldats seront venue me libérer je vous ferez payer à vous et à cette sorcière au cheveux blancs.

Sélène, amusée des propos d’Enrique, rétorqua :

- Vos hommes dites-vous ? ah vous parlez de ceux qui sont morts durant la fin du monde ayant eu lieu il y a 900 ans ! Je pense qu’il ne bougeront pas vraiment de là où ils sont actuellement si vous voulez mon avis. Je ne vous forcerai pas à vous marier, je ne suis pas un monstre. Mais du coup, vous venez de menacer le Grand-Domaine d’invasion, il est donc dans mes habilitations de vous torturer pour obtenir des informations ahah ! Alors vous préférez quoi, quelques siècles de tortures, ou le mariage ?


Edson agacé, retourna dans le fond de sa cellule et se mura dans le silence.

Mme Dragunov insista :

- Alors mariage ou torture ? Tic … Tac …. Tic -rétrécissant petit à petit la cellule- Tac …

Edson de rage se jeta sur la grille et tenta d’attraper Dragunov par la gorge et hurla d’hystérie:

- Je préfère mourir que d’être le pantin d’une catin comme vous!

Dragunov éclata de rire, et lui adressa quelques mots :

- Mauvais choix M Edson … Mauvais choix

C’est alors que les racines commencèrent à entourer M Edson et à le compresser fortement. Les racines se bloquèrent, et M Edson se retrouva alors totalement enchevêtré, seule la tête dépassant des racines, et il fut transporté dans une salle sombre, bien en dessous du palais. Il y subira des tortures extrêmement douloureuses pendant plusieurs années …

Dragunov était entrain de boire du thé quand devant elle apparue l’Impératrice Kida.

La belle femme s’assit sur une chaise devant Sélène et lui dit:

- Bonjour Sélène comment allez-vous?


Sélène souria à Kida, et répondit simplement à sa question :

- Bonjour Kida, ma foi je vais très bien j’ai enfin pu dormir, c’est parfait, et puis je dois avouer qu’avoir rajeunit de 900 ans aide aussi pas mal à se sentir bien. Ah avant que vous demandiez M Edson est actuellement torturé pour menace envers le Grand-Domaine, le mariage est donc annulé. Dommage ! Et vous comment allez-vous ma chère ?

Kida adressa un sourire et lui répondit:

- Je n’ai cure de M Edson c’est pour vous que je l’ai ressuscité, si vous voulez jouer avec c’est vous que cela regarde. Pour ma part, je vais bien, des milliards de chose à gérer comme le veut le titre d’Impératrice surtout avec un empire aussi vaste que celui des Atlantes.

Dragunov continua :

- Ah je me doute que gérer un empire interplanétaires est loin d’être chose facile, j’ai déjà bien des occupation avec le domaine ahah ! Bon, je connais déjà probablement la réponse, mais comment diable m’avez-vous fait rajeunir ? Votre gamme de pouvoirs m’impressionnera toujours autant. Aussi, avez-vous pu vérifier votre théorie des prémonitions concernant mes terreurs nocturnes ?


Kida fît apparaître devant elle un plateau contenant des fruits étranges et une boisson verte fluo, elle but une gorgée et répondit:

- Comme vous vous en doutez, le Cœur de Cristal est la source de notre éternelle jeunesse et de notre espérance de vie extrêmement longue. Etant donné que je suis connectée directement au Cœur j’ai pu utiliser ses capacités pour vous restituer des années de vie et donc de vous rajeunir.

Sans le Cœur je n’ai aucun pouvoir et sans moi le Cœur n’a aucune influence. Nous sommes interdépendant, il m’a choisie comme Impératrice et c’est lui qui décidera quand mon règne s’achèvera, ça peut être dans une heure comme dans un millénaire.

Aussi, tant que je bénéficie de sa bénédiction j’en fait profiter ceux qui compte pour moi.

Pour vos terreurs nocturnes, il semblerait qu’en effet ce soit lié au Cristal qui vous aurez donné un ou plusieurs dons. Reste à savoir lesquels.

Kida éplucha une sorte de gros avocat vert et commença à le manger.


Sélène prit à son tour un fruit invoqué par Kida, et dit :

- Ainsi, je compte pour vous, quelle idée plaisante ! En espérant que votre règne soit long, vu que je suppose qu’à la fin de votre règne votre bénédiction me sera retirée ? Quant au cas du Cristal, effectivement, il nous faut absolument déterminer les dons fournis, cela pourrait causer des problèmes si d’autres phénomènes plus envahissant survenait. Comme par exemple de la pyromancie, je vous laisse imaginer le massacre que ce serait dans ma capitale si un don non contrôlé commençait à se manifester. Vous auriez un moyen de les déterminer aisément ?


Kida reprit une gorgée de son étrange boisson et dit:

- Mes bénédictions peuvent être temporaires comme permanentes, même si le Cœur de Cristal venait à me rappeler à lui, vous conservez tout ce qui vous a été offert et seulement mon successeur pourrait y mettre un terme.

Enfin, pour savoir quels sont les dons qui vous ont été attribués, il existe la solution de vous plonger dans une réalité alternative. Mais n’oubliez pas que c’est exactement comme votre voyage dans mon inconscient et que par conséquent le temps s’écoule très rapidement. A l’intérieur, vous aurez l’impression d’y être depuis 6 heures alors que 3 jours se seront réellement écoulés.


Sélène pensive reprit :

- D’accord, ça pourrait être gênant. Aussi, n’y a-t-il pas risque de confusion entre les dons du Cristal et la magie issue de l’Arbre ? Je suppose que les deux peuvent parfois être proches, mais ne sachant pas à quel point, je pose la question ahah ! De fait, je vais un peu réfléchir à votre proposition.


Tout en mangeant un petit fruit à la chair rouge sang, Kida fit apparaître un hologramme, on pouvait y voir le Cristal et l’Arbre puis elle dit :

- Le Cœur est l’Arbre, l’énergie qui compose le Cristal est une énergie pure, celle qui a créé l’univers, l’Arbre est une sorte de petit Cristal. Par conséquent, il n’y a aucun risque d’interférence, au pire certains de vos pouvoirs seraient décuplés.

Mais prenez le temps de la réflexion, c’est une décision sage.


Sélène terminant le fruit qu’elle prit auparavant, répondit :

- Ah, je comprends mieux, même si je pense que vous sous-estimez grandement l’Arbre. Désormais, veuillez m’excuser mais j’ai des affaires d’état à régler, je vous recontacterai rapidement.


Kida fît disparaître le plateau de fruit et sa boisson, elle se leva, s’inclina avec la main droite sur le cœur, puis elle dit:

- Pas de problème, tenez moi au courant, bonne journée.

Puis elle disparut.

Citer CiterLien LienReporter Reporter
Citer CiterLien LienReporter Reporter
Sélène Dragunov de Grand-Domaine Racinite
Avatar
Caparmate du Grand-Domaine
8e
La Triade
Banquet au Grand-Domaine 19/03/19 18:33

Le lendemain matin

Dragunov d’humeur festive demanda à son personnel d’organiser un grand festin pour recevoir la cour impériale Atlante. Elle ordonna également à toutes les grandes familles d’apporter des présents pour l’Impératrice. On pouvait voir ainsi toute Arthada prise d’une grande frénésie, des lampions sont accrochés dans les branches des arbres, des guirlandes colorées sont placées autour des branches, de grands bouquets de fleurs viennent garnir les rues et les balcons. Dans le Palais la grande salle de réception est aménagée, on y installe une immense table que l’on recouvre d’une nappe blanche brodée de fils dorés. Des grandes lanternes sont fixées au plafond et apporte une lumière chaude et douce à la pièce, les arcades de branches sont couvertes de fleurs multicolores, et exceptionnellement, l’argenterie est de sortie. Une fois les préparatifs terminés, les Grandes Familles arrivèrent, avec bon nombre de cadeaux, petits comme grands, pour les Atlantes.


Dans le ciel de la capitale, on pouvait voir arriver de grands vaisseaux noirs. Ces longs vaisseaux étaient en forme de flèches, des flèches brillantes. Ils atterrissaient, là où ils pouvaient, le Grand-Domaine ne disposant pas des infrastructures nécessaires pour faire atterrir proprement des vaisseaux aussi spéciaux. La délégation Atlante fut accueillit par toutes les Grandes Familles. Vint plus tard l’Impératrice Atlante, qui semblait absolument vouloir fermer la marche de ses courtisans.

Les Racinites étaient surpris de voir les habits des atlantes, richement colorés et brodés. Quand la cour aperçut l’impératrice celle-ci s’inclina immédiatement devant elle, la saluant dans leur langue. Les atlantes n’étaient pas venus les mains vides, ils avaient apportés avec eux un florilège de présent pour leur hôte, des gadgets technologiques, des vêtements, des bijoux, des parfums et des mets raffinés commençaient à s’accumuler sur la place principale de la capitale.

Dragunov invita la délégation à entrer dans l’Arbre Palais, celle-ci semblait littéralement enjouée de pouvoir voir cet arbre dont ils avaient tant entendu parlé. L’Impératrice prit place au côté de Sélène pour entrer dans le palais et lui dit:

- Merci pour cette magnifique réception, ma cour et moi-même sommes très honorés.

Dragunov acquiesça et plaçant son bras dans le dos de l’impératrice fît entrer la délégation dans le palais jusqu'à la salle du banquet. A peine entré Dragunov tapa dans ses mains et une musique, étrange pour les oreilles des atlantes, commença à remplir l’air. La foule commença à remplir rapidement le lieu contemplant l’environnement qui les entourait. Mais quelque chose clochait. L’impératrice s’approcha de Dragunov et dit:

- Sélène vous ne voyez pas quelque chose qui vous gêne?

Dragunov regarda autour d’elle mais ne saisit pas le problème.

Kida reprit :

- Les Racinites et les Atlantes ne se mélangent pas, chacun de son côté ça ne va pas. Vite il faut y remédier.

- Mais comment? - Demanda Dragunov-.

Kida prit Sélène par la hanche et commença à danser une valse, Sélène au début surprise se laissa aller. Puis Kida invita sa cour à en faire de même avec les Racinites et rapidement une immense valse interethnique commença à se former.

La fête continua des heures durant lesquelles, les premières amitiés racinites-atlantes sont nées. S’en suivit le démarrage du repas, en entrée, salade de citrons avec du saumon, ce plat déboussola apparemment les papilles des Atlantes, contrairement aux racinites qui y étaient habitués, ce qui amusa ces derniers. Cette entrée fut suivie du plat principal : des alliums avec de la bourrache et de la mélisse sur un gratin de pommes de terres supérieures avec un peu de caviar. Les Atlantes regardèrent pour la plupart le plat avec dégoût, se demandant si cela était réellement comestible, mais pour ne pas froisser les relations avec leur hôte, ils prirent leur courage à deux mains et commencèrent à déguster ce délicieux plat. Les racinites pourront remercier l’Impératrice atlante, qui força sa cour à manger tous les plats du banquet, jusqu’au dernier pétale. Le dessert arriva, il s’agissait d’une glace à l'hibiscus et à la lavande. La cour Atlante semblait tout bonnement désespérée lorsque ce plat fut présenté, et une fois de plus, Kida a été dans l’obligation de commencer pour espérer que les Atlantes mangent.

Kida, pour que ce repas ne soit pas un mauvais moment pour sa cour, s’adressa à Dragunov:

- Mme Dragunov, permettez moi de vous proposer de goûter à ce que vous appelez, un dessert, un plat atlante?

Mme Dragunov acquiesça, et Kida fît apparaître devant tous les convives, une sorte de rectangle marron d’environ 15 centimètres et Kida annonça:

- Permettez moi de vous présenter, le choco framboise : Biscuit cacao aux amandes imbibé de pulpe de framboise, recouvert d'une mousse au chocolat noir et d'un glaçage à la confiture de framboise.

Les Atlantes poussèrent un grand soupir mêlant l’étonnement et le soulagement, et applaudissèrent leur impératrice bien aimée. Les racinites quant à eux, pensèrent d’abord à un plat immangeable au vu de sa couleur peu ragoûtante, mais Sélène les rassura, et les invita à manger le dessert. Les Racinites commencèrent à le manger et eu pour effet de procurer beaucoup de plaisir aux racinites, certaines femmes se sentirent monter et commençaient à s’évanter. Dragunov commença à rougir et regarda Kida avec des yeux d’étonnement et de désir, ce à quoi Kida adressa un sourire amusé.

Quand soudain, sorti de nulle part, des hommes encapuchonnés et armés encerclèrent la table.

Mme Dragunov se leva d’un coup sec, et hurla :

- Que signifie cette interruption bande de malotrus ?!

Les envahisseurs restèrent silencieux, mis à part leur chef qui hurla en réponse à Mme Dragunov :

- Morte ai nemici del dominio !

- Silence! -poussa une voix de femme- quelques individus s’écartèrent pour laisser passer une femme que Dragunov reconnue immédiatement.

- Erica Bolchoy! - s'étonna la caparmate-.

La femme reprit:

- Hé oui Dragunov, surprise de me voir? Par ta faute ma famille porte le déshonneur mais pire encore, tu t’es alliée à cette sorcière qui par sa faute causa des dommages à nos racines! Tu as trahie les racinites que tu avais juré de défendre de toutes les agressions. Notre pays autrefois prospère sombre dans la pollution et la destruction depuis que cette femme est arrivée -pointant le doigt sur Kida- tu n’es plus digne du rôle qu’on t’a confié. Les racinites t’ont tout donnés, nous t’avons recueillie alors que tu étais blessée, nous t’avons aidée comme si tu étais l’une des nôtres et regarde ce que cela nous a apporté! Je ne veux pas te tuer, mais la mort de cette imposteuse d’impératrice est légitime pour que ces envoûtements cessent et que tu retrouves la raison.


- Allons allons Erica, tu as causée bien plus de dommages au Grand-Domaine que tous ceux ici présents, n’essaie pas d’inverser les rôles. Pour ta famille, désolé que tu aies été assez idiote pour te faire corrompre, je t’aimais bien, mais là tu dépasses les bornes. Où est l’honneur dans l’attaque d’un banquet, où tous sont désarmés ? Tout ça pour tuer des étrangers en plus, tu fais honte aux racinites ! Il n’y a pas d’envoûtement en moi, il n’y a que la volonté du progrès pour notre peuple, mais si tu ne peux pas le voir, peut-être faudra-t-il te laisser le temps de le voir, disons quelques siècles dans une cellule devraient faire l’affaire !


La femme s’avança vers Kida d’un pas déterminé et dit:

- Cela doit cesser, à l’attaque.

Tous les hommes armés autour levèrent alors leurs lames quand soudain, un tremblement commença à ébranler l’Arbre, on pouvait voir que la luminosité de la pièce commençait à se réduire comme si les ténèbres envahissaient l’espace, Sélène regarda Kida, celle-ci commençait à changer, sa peau devenait noire, des tatouages bleus lumineux apparurent sur son visage, ces yeux étaient devenu complètement blanc elle se leva et s’adressa à la rebelle avec des milliers de voix:

- Je suis Kida Dagakash, impératrice des Atlantes, Reine de la fédération d'Orion, Ambassadrice des trois Lunes, Gardienne du Grand Cristal, Cœur d'Atlantis, Etoile éternelle des sept mondes, Protectrice des Saintes Reliques de Ganymède, Cheffe de guerre, Sauveuse d'Andromède.

Comment vous, misérables créatures, pensez-vous pouvoir me vaincre? Votre ignorance n’a d’égale que votre stupidité.

Kida leva les bras au ciel et dans plusieurs flashs de lumière des soldats atlantes apparurent. Recouvert par une épaisse armure, ils pointèrent immédiatement leurs armes sur les fauteurs de troubles. Mais alors que les lames allaient s’abattre sur les innocents courtisans, une sorte de champ de force repoussa tous les assaillants en arrière ce qui les assomma.

Seule Erica était face à l’Impératrice Kida ayant repris sa forme normal et dit:

- Sélène? Qu’est ce que tu veux en faire?

- Eh bien, il va bien falloir l’interroger pour pouvoir les punir correctement, donc juste l’endormir suffira, même si tu peux lui briser les os pour t’amuser si tu veux ahah !

Kida répondit:

- Je ne peux pas faire le mal, cependant si quelqu’un d’autre me demande de le faire c’est possible.

Kida tendit sa main et commença à refermer doucement son poing, on pouvait entendre des craquements sourds et secs émaner du corps de la rebelle tandis que celle-ci hurla de douleur, elle finit par s’évanouir tant la douleur était insoutenable.

Kida se tourna vers l’assemblée et dit, avec un sourire:

- Bien et si on reprenait ce savoureux dessert?

Sélène, avec un sourire non-dissimulé, dit :

- Les menaces directes étant éliminées je suppose que cela ne pose aucun problème, je vais néanmoins débarrasser le plancher de la vermine, ce serait dommage de trébucher dessus.

Les racines de l’Arbre regroupèrent tous les rebelles dans la salle, et les amena dans une autre salle à l’écart, lourdement protégée. Exception faite de Erica qui fut accrochée comme un lampadaire dans la salle de banquet, pour amuser la galerie racinite. Cette plaisanterie ne fut pas du goût de tout le monde, et l’on pouvait sentir aisément que cela gênait Cormac Áirdrígh.

Après avoir bien mangé, Kida proposa à nouveau à Dragunov de danser et ainsi toute la salle de banquet devint une immense piste de danse. Kida emmena à l’écart Sélène et lui dit:

- J’ai un cadeau pour vous, tenez -lui tendant une petite boîte- ceci est un pendentif identique au mien à la différence qu’il n’émettra pas la même couleur, ces pendentifs sont le lien que nous partageons tous avec le Cœur et ce lien nous unis, nous rapproche, il transcende tout, l’espace et le temps. Ainsi quand vous vous sentirez seule ou perdue vous aurez juste à regarder ceci pour savoir que quelque part dans le cosmos quelqu’un pense à vous.


Sélène ouvrit la boîte, prit le pendentif et le mit autour de son cou. Elle reprit :

- Quel joli cadeau, je suis sûr qu’il m’aidera beaucoup ! Par ailleurs, je trouve la couleur qu’il émet très agréable.

Elle prit alors Kida dans ses bras et quelque chose changea, comme une révélation qui la troubla mais elle n'en était pas sûr. Sélène et Kida retournèrent alors danser au milieu de la foule.

Modifié le 19/03/19 18:33 Citer CiterLien LienReporter Reporter
Modifié le 19/03/19 18:33
Citer CiterLien LienReporter Reporter
Sélène Dragunov de Grand-Domaine Racinite
Avatar
Caparmate du Grand-Domaine
8e
La Triade
L'Astra, fête d'Aprhodite ! 21/03/19 19:23

DISCLAIMER : CONTENU SEXUEL IMPLICITE (a été vérifié par un modo)


Quelques jours plus tard.

Alors que le palais eut retrouvé son calme, un serviteur annonça:

- Mme Lyissta Monnar porte parole de l’impératrice Atlante.

Entra alors dans la salle la jeune femme, vêtue d’une robe rouge saillante sans manche, sur le haut de son bras un bracelet en or représentant un serpent, elle s’inclina devant Mme Dragunov et dit:

- Ma Divine Impératrice vous convie vous et toutes les Grandes Familles à notre Astra, la fête de la fertilité, hommage à la déesse Aphrodite. Prévoyez une tenue légère, des vaisseaux viendront vous chercher ce soir.

Mme Dragunov, fut initialement étonnée par cette invitation, mais l’idée ne lui déplut pas, curieuse des fêtes Atlantes, et aussi pour voir Kida. Elle s’apprêta donc pour l’occasion. Elle s’habilla dans une combinaison verte et jaune, mettant bien évidemment le pendentif offert quelques jours auparavant par Kida. Elle retrouva même la fameuse broche qu’elle eut à disposition dans l’inconscient de l’Impératrice, mais cette fois-ci physiquement ! Le soir venu, les vaisseaux atlantes arrivèrent, et tous les chefs des Grandes Familles se tenaient prêts.

Les Racinites embarquèrent, non sans une pointe d’appréhension, dans les vaisseaux. Mais la vue qu’offrait ces engins sur tout le Domaine les impressionna.

Le vol fût parfait et sans turbulence. Mme Dragunov était la première à descendre, la cité d’Atlantis était en pleine effervescence, de grandes toiles colorées étaient accrochées sur les tours, des guirlandes de fleurs et de fruits suspendues en travers des rues. Tous les Atlantes s’affairaient, tandis que des soldats impériaux accompagnaient Kida vers la délégation Racinite. Dragunov remarqua tout de suite la tenue de Kida et se sentit trop habillée. En effet, Kida portait une sorte de maillot deux pièces en toile très légère qui ne cachait absolument rien, laissant ouvertement voir les formes parfaites de l’Impératrice.

Kida orna la tête de Dragunov d’une couronne de fleurs et lui dit:

- Bienvenue sur Atlantis, Sélène.

Sélène, alors consciente de son erreur en terme vestimentaire, rougit d’embarrassement. Elle répondit :

- Merci Kida, à ce que je vois, cette fête n’est pas des plus habillées. Que fête-t-on au juste ? Vu que Lyissta m’a juste mentionné brièvement la fête, et de venir en tenue légère …

Kida rigola et dit:

- Nous fêtons les premières naissances sur ce monde et rendons hommage à Aphrodite déesse de l’amour, de la beauté et de la sexualité. Vous verrez, je suis certaine que vous prendrez énormément de plaisir à y participer.

Il faisait étonnamment chaud sur la cité, conjugué à l’humidité de l’océan les vêtements des racinites se retrouvèrent vite gorgés d’eau.

Kida fît venir des vêtements plus adaptés pour ces invités, des tenues extrêmement légères qui gêna les racinites.

Afin de faire baisser la gêne de ses homologues racinites, Sélène leur adressa quelques douces paroles :

- Bon, vous allez pas être timides ! Allez virez moi vos vêtements et plus vite que ça ! - tout en se déshabillant- J’espère bien que nous allons nous amuser à une telle fête, ce serait un comble de ne pas prendre de plaisir vu l’atmosphère de la cité.

Une fois la tenue enfilée, les membres de la délégation racinites semblaient … Déconcertés. Dans le Grand-Domaine, de telles tenues aurait déjà été suffisantes pour vous mettre aux arrêts, alors une ville entière habillée ainsi, cela semblait en émoustiller certains.

Sélène reprit :

- Bon, on te suis Kida, qu’allons-nous faire ?

Kida ria en disant:

- Visiblement certains de vos représentants ont vite compris le but de cette soirée. Si vous voulez un indice sur ce qui va se passer, regardez simplement les teintures placées sur les façades.

La délégation regarda et bon nombre d’entre eux se mirent à rougir, même Dragunov ne pu se cacher pour exprimer sa gêne, en effet sur les teintures étaient représentées des figures illustrant des positions sexuelles pour le moins explicites et des orgies aussi bien charnelles qu’alimentaires.


Kida reprit:

- Bien suivez moi, nous devons rendre hommage à Aphrodite, nous irons au temple jusqu’à ce que la nuit soit tombée.

Ils arrivèrent devant un immense bâtiment blanc, la forme même des portes était clairement explicite puisqu’elles représentaient des sexes féminins.

En entrant, Dragunov fût saisie par la moiteur de l’endroit et l’odeur très agréable qui embaumait l’air, mais celà n’était pas dérangeant, au contraire la délégation semblait littéralement se sentir à l’aise dans le temple.

Le temple était rempli de grosses fleurs aux couleurs très vives et aux parfums entêtant. De la nourriture étaient également disposée en offrande à la déesse. Au centre du temple une imposante statue de la Déesse complètement nue dominait la pièce, elle baignait dans la fumée des encens et dans la lumière des chandelles en forme phallique. Autour des protagonistes d’autres statues de représentations sexuelles étaient disposées le long des murs du temple.

Kida s’avança vers la Déesse et entonna une prière en Atlante, les autres atlantes présents s’étaient inclinés.

Apparemment, certains membres de la délégation racinite n’ont pas pu s’empêcher d’aller voir les grosses fleurs de plus près, faisant des choses absolument dégoûtantes avec. Mme Dragunov, quant à elle, écouta Kida entonner son chant, tout en se questionnant sur sa signification. Elle aperçut au loin sa délégation s’amuser avec les fleurs, et les ramena au niveau de la prière, même si certains gardèrent leurs fleurs, tout en les sermonnant sur des questions de savoir-vivre. Une fois la prière terminée, Sélène demanda :

- C’était joli comme prière, mais concrètement, qu’as-tu dit ? Cela m’intéresse fortement. Et apparemment, certains membres de ma délégation aiment beaucoup beaucoup ces fleurs, on peut les “emprunter” ?

Kida adressa un sourire à Sélène et elle dit:

- J’ai remerciée la Déesse pour la fertilité qu'elle nous donne, et lui demandant que notre descendance soit nombreuse et forte, je l’ai remerciée pour la vigueur qu’elle offre à nos reproducteurs et le pouvoir qu’elle donne à nous, femmes. Enfin, je la remercie d’aider les cœurs errants à trouver leurs âmes sœurs.

Ne t’en fait pas pour les fleurs elles sont prévues pour ça, gardez les si vous en avez envie.

A présent, il est temps de faire une offrande à la Déesse.

Kida fît apparaître un petit couteau dans sa main et avec coupa une mèche de ses cheveux.

Elle déposa la mèche dans une sorte d’assiette en argent puis tendit la lame à Dragunov. et lui dit:

- Fais un voeu quand tu coupes, ça te portera chance.

Mme Dragunov prit la lame, et s'ouvrit joyeusement la main, laissant le sang s’écouler dans l’assiette. Elle resta forte malgré un petit relâchement signifié par un “Pu** de mer**”, mais elle était heureuse d’avoir effectué ce rituel. Elle regarda les membres de la délégation, en leur tendant la lame et leur adressa une nouvelle fois quelques mots :

- Bon bah c’est parti qui se taille en premier, littéralement ?

Evidemment, les membres de la délégation ne furent pas aussi enthousiastes à cette idée et préfèrent rester classiques, à se couper une mèche de cheveux. Ce qui ne manque pas d’agacer Sélène. Seul Cormac ne se délesta pas d’une mèche de cheveux, vidant la fleur de son liquide nouvellement acquis suite au jeu.

Sélène se retourna vers Kida et lui demanda la prochaine destination.

C’est alors qu’une dizaine d’hommes et de femmes complètement nus arrivèrent. Kida leur donna le plat en argent et ils entamèrent une sorte de rite.

Les femmes étaient d’une beauté inégalable et les hommes étaient l’incarnation des plus beaux fantasmes ce qui ne manqua de perturber la délégation devant ces êtres sexuellement irrésistibles.

Au fur et à mesure de leurs incantations, les offrandes commencèrent à fusionner pour former une sorte de liquide. Ils versèrent le liquide dans un verre en cristal et le présenta à l’Impératrice, celle-ci le saisissa et en bu une gorgée avant de tendre la coupe à Dragunov.

Dragunov semblait très étonnée que quelqu’un puisse boire cette boisson malgré les ingrédients peu recommandables la composant. Elle prit la coupe, regarda Cormac avec un air de meurtre, puis but une gorgée. Encore plus étonnant, Sélène adora la boisson, et la recommanda à sa délégation. Encore une fois, ils n’étaient pas vraiment pour cette activité, mais la caparmate prit un entonnoir dans la salle et gava de force ceux qui refusaient de boire la boisson. Une fois la dissidence écartée, elle regarda Kida, et attendait la suite tout en lui redonnant la fameuse coupe.

Kida s’adressa à l’assemblée:

- Vous venez de boire la boisson d’Aphrodite, que nous appelons aphrodisiaque, le soleil n’est pas encore totalement couché nous devons rester ici.


Alors les beaux hommes et les belles femmes qui avaient créé la boisson commencèrent à venir se frotter aux Racinites ce qui ne les laissaient pas indifférent.

Les racinites semblaient déconcertés, mais s’accommodèrent très vite à la situation, commençant à s’amuser avec leurs hôtes vigoureusement. Sélène se mit toutefois à l’écart, en amenant Kida au passage, et lui dit :

- Quitte à s’amuser, autant que ce soit entre nous ahah !

Kida retira alors ses vêtements et embrassa Dragunov, s’en suivirent quelques heures d’ébats entre toute la délégation et leurs hôtes, ainsi qu’entre Kida et Dragunov, qui n’hésitaient pas à utiliser tous les outils présents dans la salle pour se satisfaire.

Kida se servait de ces dons pour donner encore plus de plaisir à Dragunov, elles fusionnaient autant physiquement que psychiquement, les corps en sueurs et brûlant de désir, Dragunov se sentit revivre elle souhaitait que cet instant ne s’arrête jamais.

Kida était douée, autant avec son corps qu’avec ces dons, Sélène ne pensait pas que certaines choses étaient possible.

L’ensemble de la délégation perdue rapidement la notion du temps dans cette orgie généralisée, puis dans un orgasme commun, les corps épuisés mais satisfaits s’écroulèrent. Tous restèrent là et s’endormirent paisiblement.

Sélène se réveilla dans un lit confortable, elle n’était plus dans le temple, le soleil était déjà haut dans le ciel, elle vit Kida réveillée la regarder lovée contre elle.

Kida lui dit:

- Debout la belle aux bois dormant, je sais bien que t’amuser pendant cette fête de trois jours t’a épuisée, mais il faut se lever.


Sélène, encore somnolente, répondit doucement à Kida :

- Encore quelques minutes, j’ai somme… TROIS JOURS ?! Mais le pays n’avait pas de régent -se levant paniquée-, ça doit être l’anarchie ! Vite vite vite, je dois retourner à Arthada !

Kida se leva, prit Sélène dans ses bras et lui dit:

- Tu retourneras à Arthada mais pas sans avoir mangé avant et puis je suis certaine que ton pays se porte bien, je l’ai vu.

Allez, habille toi et viens manger.

- Bon, si tu le dis, je suppose que le pays ne s’écroulera pas en quelques heures … Soit, mangeons !

Elles descendirent toutes les deux dans la salle à manger, sur la modeste table se trouvait pleins de plats, des fruits, de la viande grillée, des boissons en tout genre.

Kida dit:

- Vas-y installe toi et sers toi.

Sélène se jeta sur la viande grillée, et s’assit à table, tout en disant :

- De la viande, ça fait tellement longtemps, je crois que je vais pleurer ! J’en peux plus de bouffer de la salade. Au fait, où sommes-nous, je ne reconnais pas les lieux ?

Kida en souriant, pris une tasse de thé et un fruit puis elle lui répondit:

- Nous sommes chez moi, la froideur du palais impérial n’est pas des plus accueillante, je t’ai donc emmenée ici dans cette petite maison.

La maison était chaleureuse et intime, mélangeant le bois et la terre cuite, en apparence quasiment aucune technologie ultra high tech semblait être présente. Par les fenêtres, on voyait une plage et la mer, la brise légère qui s’y engouffrait était un vrai délice pour le corps encore endormi de Dragunov.

Sélène, regardant par la fenêtre eu une illumination et dit :

- Attends, je reconnais cette plage ! Elle ressemble comme deux gouttes d’eaux à celle de ton inconscient. Rassures-moi, tu ne m’as pas replongé dans ton inconscient sans me prévenir ?

Kida se mit à rire, et lui dit:

- En effet c’est la même plage mais celle-ci est bien réelle et on est bien sur Anathas. As-tu d’autres questions? Ou vas-tu enfin te détendre et profiter de l’instant présent?

Sélène reprit :

- Et on est où sur Anathas, je ne connais absolument pas l’endroit où on est, cela me perturbe de pas savoir où je suis sur une carte ahah ! Après, promis je profite !

- Cette plage est sur Terra Atlantis, l’immense continent au Nord d’Atlantis, et pour être exacte nous sommes à l’Est de ce continent.

C’est un endroit encore sauvage que j’apprécie.

Sélène, une fois ses doutes et ses questions dissipés, se laissait enfin aller dans cette maison, profitant des quelques heures avec Kida avant de retourner dans son pays, probablement en flammes à l’heure actuelle.

Puis venu le moment des séparations, Dragunov retrouva tous les membres des Grandes Familles sur Atlantis, ils semblaient déboussolés et parlaient de leurs expériences sur Atlantis.

Kida prit Sélène dans ces bras, l’embrassa et la laissa monter dans le vaisseau qui allait les ramener dans la Grande Forêt.

Modifié le 21/03/19 19:24 Citer CiterLien LienReporter Reporter
Modifié le 21/03/19 19:24
Citer CiterLien LienReporter Reporter
Sélène Dragunov de Grand-Domaine Racinite
Avatar
Caparmate du Grand-Domaine
8e
La Triade
Une journée explosive ! 28/03/19 17:42

Trois jours plus tard

Dragunov fut extirpée de ses pensées par un son assourdissant et une violente onde de choc qui explosa les fenêtres de sa salle du trône.

Bondissant de son trône, elle se dirigea vers le balcon, elle aperçut une épaisse fumée s’échapper du quartier des arboriculteurs, une seconde explosion ébranla la capitale Racinite, elle venait de frapper la prison.

Enfin, une troisième explosion ébranla l’Arbre palais, le souffle de l’explosion projeta Sélène par dessus le balcon, elle fît une importante chute mais se releva.

Un officier accourut pour éloigner la Caparmate des chutes des branches et des flammes.

Sélène lui demanda de lui faire un rapport de la situation, l’officier lui annonça alors qu’Erica s'est échappée de prison ainsi que ses complices et El Commandante. Enfin, il lui annonça qu’avant les explosions il était en route pour l’informer que plusieurs représentants de grandes familles avaient disparus dans la nuit.

Soudain Sélène se sentit mal, sa vision commença à se troubler puis elle sombra dans le coma.

Sélène, alors confuse, se réveilla dans une chambre médicalisée. Elle ne connaissait pas cette chambre, étant donné que tous les traitements de la caparmate se font usuellement dans le palais de l’Almondo. Un infirmier vit Mme Dragunov ouvrir les yeux et alla chercher le docteur en charge de son cas, ainsi que l’officier qui souhaitait la prévenir. Après quelques test de base,elle prit la parole :

- Officier, faites moi un rapport de la situation, pourquoi n’est-on pas au palais ?

L’officier prit un air grave et dit:

- Votre Excellence, la capitale a été frappée par trois attentats à la bombe faisant énormément de victimes. Actuellement, deux jours après l’attaque, nous dénombrons 150 morts et 235 blessés. Je dois également vous informer que la rebelle Erica, El Commandante et ses complices se sont enfuis. Ce n’est pas tout, nous déplorons également la disparition de plusieurs représentants des Grandes Familles, nous ne savons pas si cela à un rapport avec l’attaque.

Sélène, ahurie par les propos de l’officier, reprit :

- Exactement, quels membres des Grandes familles ont disparus ? C’est très important de me fournir cette liste. Aussi dans une heure, j’ordonne une réunion du TDS afin de gérer cette crise majeure. Avons-nous des informations sur les poseurs de bombes, ou n’y a-t-il aucune piste ? Enfin, va falloir que je discute de tout ça avec les membres des Grandes Familles encore présents.

L’officier allait répondre mais le médecin coupa la parole:

- Madame je crains que pour l’instant vous ne puissiez quitter votre lit, vous avez fait une chute de plusieurs étages ce n’est pas rien. Aussi je recommande que vous restiez encore une semaine avant de pouvoir vous considérer comme apte à reprendre votre service.

Sélène, d’un air plutôt déprimé regagna un peu d’assurance en s’exclamant :

- Je n’ai que faire de vos recommandations cher docteur, si les Racinites ne peuvent pas me remettre sur pied, alors je demanderai aux atlantes, et si ils ne peuvent pas, je compenserais en me servant des racines de l’arbre pour maintenir mes os en place ! Au cas où vous ne l’auriez pas remarqué, c’est là la crise la plus grave depuis bien 150 ans, alors vous n’allez pas me briser les ovaires et vous allez me laisser sortir d’ici. Ah j’oubliais KIDAAAAA !

Le médecin offusqué sorti de la pièce en marmonnant dans sa barbe, l’Officier commença à énumérer les membres disparus des Grandes Familles quand Kida apparut près de Sélène.

- Bonjour Sélène, tu sembles ne pas être en grande forme, je me passerais donc de la futilité de te demander comment tu vas. Officier bonjour, j’ai entendu les noms des représentants, rassurez-vous ils sont sur Atlantis, il semblerait que l’Astra les aient rendus accros à notre mode de vie.

Sélène quelque peu soulagée reprit :

- Bon au moins, on ne les a pas perdu c’est déjà ça. Dis-moi, il y aurait un moyen pour que je sois fraîche comme le vent, sans la moindre fracture ni blessure interne, dans une heure ? C’est pas que j’ai programmé une réunion du TDS mais bon, faut vraiment que je gère la crise. Des infos aussi, vu que tu vois beaucoup de choses, certains détails t’ont peut-être appris quelque chose sur les auteurs de ce crime ?

Kida s’assit près de Sélène et lui dit:

- Sélène, si je te soignes en utilisant mes dons, cela te fera terriblement souffrir tes os brisés devront être ressoudés et les plaies cicatrisées. Cette opération est horriblement douloureuse. Mais si c’est ce que tu veux, je le ferais.

Ensuite pour ce qui est de mes dons de vision je ne peux pas t’aider puisqu’il s’agit d’une affaire qui ne concerne pas les Atlantes.

Sélène, se préparant à hurler, s’échauffait la voix, et reprit alors :

- INFIRMIERS APPORTEZ MOI DE LA MORPHINE ! Voilà qui devrait aider lors de l’opération nan ? Une fois la morphine injectée, tu peux y aller, on va s’amuser comme des petits fous !

Kida posa ses mains sur le front et la poitrine de Dragunov, la peau de la Caparmate commença alors à s’illuminer de l’intérieur et tout son corps à se raidir. Sélène commença à gémir puis elle se mit à hurler tant la douleur était intense. Des bruits de craquements commencèrent à se faire entendre et les plaies commencèrent à se refermer. L’opération dura plusieurs longues minutes pendant lesquelles Dragunov ne cessa de hurler. Puis tout se stoppa net. Kida sourit à Sélène et lui dit:

- C’est terminé, il va te falloir un peu de repos mais tu es physiquement rétablie.

Sélène, a bout de souffle, répondait :

- Parfait, bien je vais donc me reposer jusqu’à la réunion du TDS. Merci Kida !

- Madame -reprit l’officier- et pour les membres des familles? Je vous rappelle que nous déplorons la disparition de 3 membres de la famille Áirdrígh, 2 de la famille Nicaea et 1 membre de famille Eurycide et de la famille Marazzano. Nous devons les faire revenir…

- Officier -coupa Kida- ces gens sont venus de leur plein gré sur ma cité et je ne tolérais aucune ingérence dans les libertés individuelles en place dans notre territoire, aussi s’ils le souhaitent ils sont libres de partir quand bon leur semble. Pour terminer sachez que certains d’entre eux ont prêtés serment en devenant des “presbutaidions”, des serviteurs des cultes si vous préférez, il semble, en effet, qu’Aphrodite est de nouveaux fidèles -Kida eu un petit rire-, par conséquent même si Mme Dragunov exigeait que je les extradent, tant qu’ils ne sont pas considérés comme des criminels, je ne peux rien faire.

L’officier agacé repris d’un ton sec:

- Impératrice avec tout le respect que je vous dois, il s’agit de représentants Racinites par conséquent ils sont soumis à l’autorité de la Caparmate et à la loi du Grand Domaine et non à vos pratiques, quelque peu délurées. - Il se tourna vers Dragunov et dis - Votre excellence, je peux immédiatement envoyer une escadre d’hommes pour ramener ses déserteurs et employer la force si nécessaire.

Kida se leva et dit en lançant un regard noir à l’officier:

- Si vous voulez que les systèmes de défense Atlante s'entraînent au tir ne vous privez pas. -Elle poussa un soupir, retrouva son calme et dis- Laissons la Caparmate décider si ces membres sont si importants que leur absence met en péril le bon fonctionnement du Grand Domaine, je suis prête à les ramener ici dans la minute. Bien Sélène qu’en dites-vous?

Sélène, visiblement agacée par ces conversations futiles alors qu’elle vient de souffrir et qu’elle souhaiterait se reposer, reprit :

- Allons bon officier, tant que cela ne nuit pas au pays, il n’y a nulle raison de s’alarmer. Par contre, il faudrait qu’a minima le chef de famille des Marazzano soit rapatrié, disons qu’il est important au sein du pays. D’une manière générale, tous les chefs de familles sont importants, donc si on peut éviter qu’ils s’enlisent dans la luxure et la complaisance en dehors du pays, ça m’arrangerait beaucoup !

Kida repris et dit:

- Très bien Sélène je vais réunir les membres, leur parler de la situation ici et les inviter à revenir quand au membre Marazzano soit assurée qu’il sera là.

Kida posa un baisé sur le front de Sélène et partit.

L’Officier reprit:

- Madame, puis-je m’exprimer librement?

- Allez-y …

- Je ne fais pas confiance à cette impératrice, et je crains que les relations que vous entretenez avec elle ne perturbent votre jugement. N’oubliez pas que même si pour le moment elle se comporte avec bienveillance nous ne pouvons pas être certains de ses intentions et je ne suis pas le seul à le penser.

- J’ai une question pour vous officier. Comment comptez-vous affronter diplomatiquement et militairement un empire spatial avec à sa tête une femme aux pouvoirs quasi-illimités sachant qu’elle en sait plus sur l’Arbre que la majorité d’entre nous, et qu’en plus elle a une version de l’Arbre en plus puissant dans son cristal ? Voyez-vous, même si vous souhaitez que je sois prudente, ils pourraient nous rayer de la carte très vite, alors autant bien s’entendre, même d’un point de vue intime.

L’officier perplexe, répondit:

- Madame, nous avons survécu à une catastrophe planétaire je suis certain que nous pourrions survivre à ce genre de situation. De plus, qui nous dit que les attaques dont la capitale et vous ont été victimes ne sont pas de leur fait?

Sélène se mit à rire, et répondit :

- Ne vous demandez plus pourquoi vous n’êtes qu’officier ahah ! Vous êtes fous de croire que nous pourrions survivre face aux Atlantes, ils pourraient anéantir la planète et l’Arbre très facilement. Et qui nous dit que les attaques d’aujourd’hui ne sont pas le fruit plutôt d’un groupe tout aussi perplexe que vous au sujet des Atlantes ? Cela serait plus cohérent, surtout si l’on considère qu’Erica Bolchoy a été libérée par cette attaque. Ainsi, je pense plus qu’il y a une forêt état à blâmer qu’autre chose, mais je n’ai pas encore de preuves. J’en trouverai ne vous en faites pas, et croyez moi, ce sera un bain de sang pour les commanditaires ahah !

- Bien je vous laisse vous reposer, votre excellence.

L’officier sortit de la chambre. Dragunov regarda par la fenêtre et de là où elle était, elle pouvait voir les fumées s’élever au dessus de l’Arbre Palais ainsi que sa cyme ravagée.

Citer CiterLien LienReporter Reporter
Citer CiterLien LienReporter Reporter
Sélène Dragunov de Grand-Domaine Racinite
Avatar
Caparmate du Grand-Domaine
8e
La Triade
Séance du TDS chargée. 02/04/19 18:02

L’heure passa tranquillement, Dragunov commençait enfin à pouvoir se lever, et s’apprêta pour rejoindre le Terreau Décisionnel Suprême. Une fois prête, elle sortit de l’hôpital, voyant son médecin médusé par la vitesse de sa récupération. Elle rentra dans la salle de réunion, et vit que pour une fois que les 16 représentants étaient présents et remarqua que les représentants exilés étaient vêtues de tenus Atlante et certains même était le crâne rasé arborant fièrement la marque du culte d'Aphrodite. Sélène annonça :

- Bonjour à tous et à toutes, nous nous sommes réunis aujourd’hui afin de gérer la crise exceptionnelle ayant touchée la capitale récemment. Nous devons absolument rétablir l’autorité de l'exécutif, afin de limiter la survenue d’autres actes terroristes, ainsi que pour traquer les commanditaires de ces actes. C’est pourquoi, en raison de la gravité majeure et exceptionnelle de la crise, je demande l’application de l’article 2.4 de la constitution, concernant la prise des pleins pouvoirs par la Caparmate. Je vous laisse un peu la parole, afin de savoir l’avis général avant de plus justifier mon choix.

Un homme se leva, avec une grande détermination dans le regard, il s’agissait de Timothée Coursevent l’un des plus grand opposant à la Caparmate, il regarda l’assistance un moment et dit:

- Très estimés collègues, pourquoi devrions nous nous inquiéter de d’autres attentats si la cause à tout cela n’est autre que Mme Dragunov elle-même! Nous le savons tous, ici, si un groupe de rebelles s’est constitué c’est parce que la politique, laxiste et complaisante, envers les Atlantes qu’a menée notre chère Caparmate représente un danger pour nous tous. Aussi, il n’y a pas si longtemps que cela, elle a abandonnée pendant trois jours le Grand Domaine sans nommer de régent préférant aller butiner la fleur de l’impératrice. Quel dirigeant négligerait à ce point sa fonction pour mettre en péril la pérennité et la stabilité de notre grande nation?

C’est pourquoi je recommande la mise au vote de l’article 2.6 de notre Constitution pour destituer Mme Dragunov de ses fonction, je ne voudrais pas que sa vie sentimentale ne soit compromise par sa fonction. D’ailleurs, Mme Dragunov pouvez-vous éclairer ce point, quels sont vos sentiments, votre relation vis à vis de cette impératrice?

Mme Dragunov se leva, calmement, en arborant un sourire, et répondit joyeusement à Timothée :

- Allons, vous exagérez sur bien des points mon cher Timothée. Alors pour répondre à votre question, je suis amoureuse de Kida, je le reconnais volontiers, et notre relation est encore à définir, même si il est vrai que pendant l’Astra, je me suis bien amusée. Ainsi, vous critiquez mon positionnement par rapport aux Atlantes, soit. Je vous invite à utiliser votre cou dans le but de tourner votre tête vers vos estimés collègues. Voyez-vous un détail qui diffère de d’habitude ? Non ? Je vais vous aider, ils sont habillés en Atlantes. Alors si vous voulez me révoquer en vous basant sur de piètres arguments, je vous en prie faites donc, mais alors vous devrez révoquer aussi la majorité du TDS. Aussi concernant mon absence, même si je n’ai pas nommé de régent, Cormar Aidrigh aurait dû prendre ma suite, étant donné que c’est le dernier régent en place. Malheureusement, je crains que lui aussi n’est succombé au plaisir de l’Astra, de fait je ne suis pas seule fautive dans cette situation. Et pour en terminer avec cette histoire, lors de mon absence, le pays n’a pas pris feu que je sache, je ne l’ai donc pas menacé d’une quelconque manière. Après, vous me considérez comme fautive des attentats par ma politique, ma foi, vous venez de descendre dans mon estime. Admettons que demain, vous devenez caparmate ce qui n’arrivera jamais mais passons. Vous appliquez votre politique, et vous avez des opposants extrémistes qui décident d’attenter la capitale. Est-ce la faute de la politique menée, ou est-ce la faute des hors-la-lois ? Si vous voulez mon avis sur la question, je pense que la faute revient plus aux criminels ahah ! De fait vos arguments sont comme d’habitude, vides de sens, inutiles et j’espère qu’aux prochaines élections vous laisserez votre place à quelqu’un de compétent. Je suis sur que Dareon-Panas a de meilleures ressources que vous ahah !

Le représentant se releva, et calmement dit à Dragunov:

- Mme Dragunov, vous venez de reconnaître que vous êtes amoureuse de l’impératrice, par conséquent vos sentiments ne peuvent pas vous permettre d’exercer vos fonctions de manières objectives. En effet, si nous vous demandions de choisir entre la vie d’un Racinite et de celle de cette Kida, il est évident que votre raison vous ordonnerais de choisir le Racinite mais votre cœur lui Kida ,or, si votre cœur n’est pas tourné vers le Grand Domaine, comment pourriez vous garantir à cette assemblée que vos décisions sont sans conflits d’intérêts? Vous ne le pouvez pas Mme Dragunov.

Ensuite, vous nous dites vous être bien amusée pendant l’Astra, cela m’inquiète, comment pouvez vous dire cela alors que pendant ce temps il n’y avait aucun régent en place de plus comme vous le dites vous même le régent dernièrement nommé vous accompagnait lors de cette fête de débauche et de vices? C’est une réaction qui prouve que vous êtes irresponsable et inapte à vos fonctions.

Concernant mes collègues, je met évidemment en doute leur intégrité personnelle dans la prise de décision, qui nous garantit que ce sont bien eux, après tout, les représentants auraient pu être enlevés et clonés, regardez avec cet étranger, Edson, si les atlantes peuvent faire ce genre de prouesse, ils sont surement capable de chose bien plus fourbes et dangereuses pour nous.

Ensuite, concernant votre absence, en effet le pays n’a pas pris feu mais si cela avait été le cas comment aurions nous pu vous avertir? Comment le pays aurait pu réagir efficacement face à cela.

Je note également que vous n’avez plus votre connexion aux racines de notre Saint Arbre, je sais que la technologie atlante est très évoluée mais rien ne peut nous garantir que ce bijou vous connecte réellement à l’Arbre et qui peut dire, cela peut être un objet qui nous espionne.

Pouvons nous réellement faire confiance à l’impératrice Kida? Evidemment que non, par sa faute notre domaine a subi des dégâts importants et vous Mme Dragunov vous n’avez pas opérée de demande de compensation pour le mal qu’ils nous ont causés. Vous avez par ailleurs jamais réagi quand cette ensorceleuse d’impératrice venait à l’improviste alors que cela n’est pas dans votre nature, vous en avez emprisonnée pour moins que ça.

J’ai terminé je vous remercie.

Sélène se releva, et toute l’assemblée pouvait sentir son envie meurtrière, elle reprit :

- Alors, vous faites dans la diffamation maintenant mon cher Timothée, faites attention, je pourrais vous faire enfermer pour ça. Pour vous répondre, concernant mes sentiments envers Kida, effectivement, je ne peux pas être objective dans les cas l’impliquant. Néanmoins, les VVA servent à ça, si vous ne savez pas vous en servir, alors nous pouvons vous catégoriser en débilité profonde incurable. Ensuite, même si mon régent m’accompagnait à l’Astra, celui-ci aurait dû rentrer pour assurer ses fonctions mais ne l’a pas fait, il est donc en tort, tandis que moi je n’avais pas à rentrer étant en mission diplomatique avec l’impératrice. Je suis donc on ne peut plus responsable, mais Cormac lui en manque cruellement. Concernant votre peur du remplacement de vos collègues, je vous félicite pour être si assidu en théorie du complot Timothée, vraiment, mais cela ne cache-t-il pas une pathologie psychologique de type paranoïa, vous rendant inapte à votre poste ? Qui sait, peut-être que vous êtes vous même un clone ! Par rapport à la connexion à l’Arbre, je peux vous faire une démonstration de ma connexion si vous voulez -l’Arbre découpant la table de Timothée-, voyez bien que je suis encore très connectée à ce dernier ahah ! Enfin, pouvons nous faire confiance à Kida ? Posez la question à vos collègues, qui ont autorisé par vote les produits Atlantes et leurs citoyens sur notre sol. Et puis, il n’y a pas meilleur moyen de contrôler une menace qu’en étant proche d’elle. Par contre, je n’aime pas votre terme d’ensorceleuse, voyez-vous ce terme a déjà été employée par Mme Bolchoy, de fait j’aurai quelques questions à vous poser après le vote. Pour finir, vous voulez apparemment toujours me révoquer, mais précisez-en le motif, sinon jamais le vote ne pourra être approuvé ahah !

Dans un flash apparue Kida qui dans un sourir dit:

- J’ai entendue mon nom plusieurs fois, tu as besoin de quelque chose Sélène?

Huée dans l’assistance pour cette intrusion plus quelques noms d’oiseaux émis par Timothée Coursevent.

Sélène souria à Kida :

- Non c’est bon, vois-tu, cette personne ici présente -montrant Timothée du doigt- a quelques doutes sur tes intentions, te traitant d’ensorceleuse notamment, et remettant en cause mon objectivité. Donc si tu veux t’amuser je t’en prie. Sinon ne reste pas longtemps, tu es en pleine assemblée du TDS, et donc interdite au public normalement.

Kida sourit et dit:

- “Ensorceleuse”? J’ai connue pire -elle ria puis se tourna vers le représentant- Si vous avez des questions à l’égard de moi et de mon peuple je peux prendre le temps de vous répondre monsieur. Sinon je m’en vais de ce pas.

Timothée se leva violemment et s’exclama :

- Voyez ! Voyez ! La perfidie de cette atlante de malheur ! Elle ose interrompre une des réunion les importantes du pays et la Caparmate ne la force pas à partir ! Elles sont corrompues, ils faut les éliminer de notre gouvernement et au plus vite ! Quant à vous, sale sorcière, allez-y éclairez nous sur votre peuple de toute façon, nous vous rayerons de la carte !

Kida se mit à éclater de rire, un rire qui fît taire toute l’assistance. Elle regarda droit dans les yeux le jeune effronté et lui dit très calmement:

- Vous savez pour un peuple qui a plusieurs millénaires vous manquez cruellement de tolérance et d’ouverture d’esprit. Sachez également que les Anciens, les fondateurs de mon Empire, ont exterminé mon peuple originel par un cataclysme bien pire que ce que vous pouvez imaginer, que le Coeur de Cristal avait à ce moment choisi ma mère pour sauver les quelques uns d’entres nous qui avaient eu le temps de se réfugier. Donc si nous avions voulus vous exterminer croyez moi nous n’aurions pas cette conversation en ce moment. En revanche bien des civilisations ont voulu nous exterminer mais nous avons toujours survécus et au contraire ces civilisations ont disparues d’elles même, par leur simple volontée destructrice. Allons Timothée ne soyez pas idiot -elle rigola encore- je suis sûre que vous avez beaucoup à apprendre de mon peuple.

Timothée, exaspéré, s’exclama :

- Moi apprendre d’un peuple inférieur quelque chose, jamais ! Je ne m’abaisserai pas à ça. Maintenez dégagez de cette réunion, vous n’avez rien à faire ici, et je pense que nous allons avoir une longue discussion encore avec la Caparmate pour qu’elle laisse le pouvoir à quelqu’un de moins irresponsable, de compétent. Quelqu’un qui vous éliminera de notre planète bande de parasites !

Kida ria à nouveau avant de faire apparaître un grand couteau dans sa main et dit:

- Vous voulez voir un tour de magie monsieur? Et comprendre pourquoi vous ne pouvez pas tuer un Atlante.

Elle prit le couteau et se trancha la gorge, une énorme gerbe de sang éclaboussa les représentants mais le sang n’était pas rouge mais noir. Kida resta debout la gorge grande ouverte la respiration sifflante et bouillonnante. Soudain le sang qui avait quitté son corps commença à se mouvoir et à regagner progressivement le corps de l’impératrice. La plaie béante commença à se refermer et progressivement il ne resta rien.

Kida reprit:

- Bon c’est pas que je m’ennuie mais j’ai un empire galactique à administrer.

Elle embrassa langoureusement Sélène et disparut dans un flash de lumière.

Sélène reprit alors :

- Vous voyez Timothée pourquoi cela ne sert à rien de les combattre, il vaut mieux être amis avec qu’ennemis ne croyez-vous pas ? Par ailleurs, vous êtes priés de ne pas prendre des fonctions qui ne vous appartiennent pas en demandant à éliminer les Atlantes. Ainsi, je vous propose de passer au vote des pleins pouvoirs si personne n’a rien d’autre à ajouter, sachant que le vote de révocation n’a pas lieu d’être car sans motif valable.

Le représentant encore sous le choc de ce qui venait de se passer ne réagissait pas, cependant une voix se fît entendre, c’était celle de Helena Douglas une autre opposante à Dragunov. Elle dit:

- Mme Dragunov, très chers collègues, il est pour l’instant pas question de savoir si Mme Dragunov est légitime dans ses fonctions mais de savoir qui sont les coupables de ces attentats horribles qui ont causés, je le rappelle, 421 morts et 697 blessés.

La question que je veux vous poser madame, pensez-vous, sachant que des rebelles ont déjà tentés de vous renverser lors d’une fête, que vous avez pris les dispositions nécessaires pour éviter ce genre d’événements?

Sélène reprit :

- Merci Mlle Douglas de recentrer le débat. L’objectif ici est de me donner les moyens de déterminer les coupables, et de fait il m’est indispensable d’avoir les pleins pouvoirs, ne sachant pas qui est en tort. Je n’avais pris aucune mesure particulière, pensant que Erica Bolchoy était le cerveau de l’opération et de l’organisation, mais visiblement elle n’est pas la seule. Personnellement, je suspecte un haut-placé dans le gouvernement racinite d’être à l’origine de tout ça, mais sans les pleins pouvoirs impossible de vérifier. L’organisation est trop grosse, et les attentats perpétrés montre bien qu’il y a eu une baisse volontaire du nombre de gardes affectés à la défense des lieux. Le constat est même visible si l’on regarde les blessés, sur l’un des lieux de l’attentat, seuls 6 gardes ont été blessés ou tués, or, minimum 25 gardes sont présents usuellement. Sacré coup de chance, ou sabotage volontaire, je pencherai plus pour la deuxième option. Je le redis donc, il me faut les pleins pouvoirs pour débusquer la taupe.

Helena Douglas croisant ses mains reprit:

- Donc vous reconnaissez que malgré le retour pour le moins inattendu d’Erica vous n’avez pas engagée une équipe pour enquêter, ne serait-ce que pour savoir comment elle est revenue dans le Grand Domaine. C’est fâcheux, maintenant qu’elle s’est échappée qui sait ce qu’elle peut préparer? En outre, vous dites avoir une piste sur le commanditaire de ces attaques, pouvez-vous nous partager cette information? Quelles sont les preuves préliminaires qui vous permettent d’établir cette hypothèse?

Sélène répondit :

- Je n’ai certes pas pris de mesures sécuritaires, mais un interrogatoire était en cours avec Erica. Malheureusement, l’enquêteur en charge de l’interrogatoire est mort selon les rapports alors qu’il n’était pas sur les lieux. Ainsi, la personne ayant commandité les attentats connaissait l’emploi du temps de l’enquêteur, et avait l’habilitation requise pour connaître qui était l’enquêteur qui interrogeait Erica. Information détenue seulement par les Grandes Familles. Ainsi mes doutes vont naturellement vers elles, il n’est pas impossible qu’une Grande Famille soit impliquée dans ces actes, et donc qu’une forêt état entière soit complice. Sinon, je n’ai malheureusement pas plus de preuves que ça, mais cela oriente déjà l’enquête interne, et à force de perquisitions, de mise sur écoute et de filatures, nous trouverons les coupables, soyez-en certains. Concernant les actions futures de Erica, il se pourrait qu’elle me vise particulièrement, ou alors qu’elle déconnecte de force une forêt, ce qui serait dramatique. C’est pourquoi il faut absolument renforcer les gardes de partout, et limiter un maximum les informations au sein du gouvernement. Enfin, si je ne prends pas les pleins pouvoirs, les informations seront trop fournies, et les hiérarchies pourraient recauser des situations où les gardes sont absents dans les lieux attentés, ce qui serait inexcusable de la part de l’exécutif.

Helena acquiesça et reprit sa parole:

-  Mme Dragunov, mon collègue Timothée en a parlé mais j’aimerais reposer la question différemment au sujet des atlantes. Ma question la voici, au vu des technologies que possèdent cette nation et qui nous dépassent, pouvez-vous être certaine que derrière ces attaques ils ne s’agit pas d’eux? Je rajouterais même, au vu de votre attachement pour l’impératrice, pouvez vous nous garantir que vous n’écartez pas cette hypothèse un peu trop vite car vous avez accordé votre confiance à ces gens? Enfin, en rapport avec ces dons mystérieux et cette technologie incroyable les atlantes ne pourraient-ils pas nous aider à retrouver les coupables, cela permettrait de calmer les suspicions de certains ici.

Mme Dragunov, pensive, répondit :

- Vous vous contredisez ma chère Helena, voyez-vous, nous ne pouvons pas demander l’aide des atlantes pour une raison simple. Si les atlantes sont effectivement à l’origine de ces attentats, croyez-vous que c’est une bonne idée pour calmer certains que de les rajouter au bureau des enquêteurs ? Je ne pense pas non. Néanmoins, je n’écarte pas la piste Atlante, le problème étant que nous ne pourrons la vérifier que lorsque la taupe sera trouvée. Même si il y a eu un lavage de cerveau efficace, on devrait être capable de faire remonter les souvenirs importants. Ainsi, nous en revenons toujours au même point, il nous faut débusquer la taupe, avant de vérifier une causalité avec les Atlantes.

Helena reprit avec un sourire:

- Mme Dragunov je ne me contredit pas, je voulais simplement savoir si vous envisagiez que cette situation aurait pu être provoquée par les atlantes et si non, pourquoi avec toute leur technologie et leur magie, si vous me permettez ce terme, ils ne nous aideraient pas? S’ils nous aident cela rassurerait les membres inquiets dans cette assemblée.

Mme Dragunov reprit :

- Si on demande l’aide des atlantes, c’est que l’on est sûr de leur innocence, or leur innocence ne pourra être démontrée que lorsque nous aurons la taupe, ainsi nous ne pouvons pas leur demander de l’aide. Si on leur demande de l’aide, nous ne pouvons pas vérifier s'ils disent la vérité avec leurs technologies, et ils pourraient même créer des preuves allant dans leurs sens. De fait, je pense que c’est la pire chose à faire en cas de doutes, même légers.

Helena eu comme une illumination et dit:

- Mme Dragunov, j’aimerais poser des questions à l’impératrice ne serait-ce que pour qu’elle ait une autre image de cette assemblée que celle de Timothée, bien sûr je veux d’abord que mes très estimés collègues soient d’accord avec cette idée.

Sélène, surprise, rétorqua :

- Je peux lui demander de venir, mais quelles questions avez-vous à l’esprit, je vois mal ce que vous pourriez poser comme questions décisives.

Helena afficha un sourire de victoire et dit:

- Mme Dragunov avec tout le respect que je vous dois, ces questions sont destinées à Kida cependant je peux vous dire que j’envisage de connecter l’impératrice à l’Arbre pour évaluer la sincérité de ses réponses. Ainsi, si elle nous dit la vérité et qu’elle est innocente dans cette affaire l’enquête pourra avancer avec l’aide de ce peuple si extraordinaire.

Sélène reprit :

- Je m’y oppose fermement, même si l’idée est bonne, je trouve que c’est une très très très mauvaise idée de connecter Kida à l’Arbre. Je m’explique, admettons que ses intentions réelles ne soient pas si nobles, et qu’elle voudrait effectivement nous déstabiliser, quoi de mieux que d’altérer l’Arbre de manière discrète pendant un interrogatoire. Surtout lorsque cette altération peut même invalider l’interrogatoire en lui-même. Il est purement impossible pour nous à l’heure actuelle de nous assurer à 100% de la vérité sur l’Impératrice Atlante.

Helena répondit calmement:

- Dragunov avez-vous perdue la foi dans notre Saint Arbre, il est à l’épreuve de tout. De plus c’est une décision à prendre avec mes collègues -s’adressant à l’assemblée- Que ceux qui sont pour évaluer l’atlante lèvent la mains.

- Un instant Helena, les interrogatoires étant des moyens militaires et/ou de maintien de l’ordre, la décision ne revient pas au TDS. Mais à moi, et je m’y oppose fermement. Vous pouvez tenter un VVA si vous voulez, mais clairement, cette politique ne viendra pas de moi et je me dédouanerai alors des conséquences sur l’Arbre.

- Mme Dragunov, cela est du ressort de la justice et non militaire, puisqu’il s’agit d’établir la culpabilité d’un individu, cela relève donc de l’article 3.2 de la Constitution.

- A ceci près que l’impératrice est étrangère, et que dans tous les cas, cela peut intervenir sur les relations internationales.

- Hé bien pourquoi ne pas lui demander? Si elle est contre j’abandonne l’idée, mais si elle est pour vous devrez accepter l’idée.

- Si elle veut infecter l’Arbre d’une quelconque manière, elle sera pour, si elle veut prouver son innocence, elle sera pour, si elle veut cacher sa culpabilité elle infectera l’Arbre et sera pour, cette idée n’a aucun sens.

- Mais avec des “si” on refait le monde, appelez Kida je vous prie.

- Avec des si, on refait le monde certes, mais on protège un pays aussi. Or là, c’est clairement une mise en danger du pays.

- Mme Dragunov cherchez-vous à protéger le pays ou Kida? Appelez la, elle a le droit de nous donner au moins sa réponse.

- Je refuse, je défends le pays, cela pourrait représenter une menace impossible à contenir de connecter Kida à l’Arbre, et puis, ne me donnez pas d’ordre, vous n’en avez pas le pouvoir, si vous voulez me forcer à l’appeler, vous connaissez la solution.

Helena prit un air contrit puis elle dit:

- Très bien Mme vous ne me laissez pas le choix, très chers collègues, je propose un VVA pour contraindre son excellence à appeler l’impératrice Atlante à répondre à nos questions.

Le VVA fût rejeté avec seulement 12 voix pour sur 17.

Sélène reprit à l’issue du vote :

- Bien maintenant que le caprice d’Helena est réglé, et si nous passions au vote pour les pleins pouvoirs, ce pour quoi nous étions réunis à la base je le rappelle. Avant de le démarrer, de nouveaux arguments vous viennent à l’esprit ou c’est bon ?

Des murmures parcoururent l’assistance, puis se leva un homme habillé d’une toge bleue fluo avec le crâne rasé et dit:

- Nous n’avons aucune autre remarque, nous allons procéder au vote. Nous vous proposons un vote pour une année de pleins pouvoirs, qu’en dites-vous Mme Dragunov ?

- J’aurais aimé plus mais on va s’en contenter.

Le vote commença alors, comme prévu, Timothée s’opposa aux pleins pouvoirs, avec toute la fougue de la jeunesse. Helena quant à elle, même si toujours irritée de ne pas avoir eu gain de cause, décida de voté pour, la situation l’imposant selon elle. Le vote se termina. Mme Dragunov obtient les pleins pouvoirs pour traquer les commanditaires des attentats d’Arthada pour une durée de 1 an. Sélène prit alors un air satisfait, et annonça la fin de la réunion, alors que Timothée hurlait encore à la dictature, et qu’il fallait brûler je cite “cette pouffiasse amoureuse d’une sorcière de médeux”.

Citer CiterLien LienReporter Reporter
Citer CiterLien LienReporter Reporter
Booba de Tallac Land
Avatar

26e
Les Gilets Jaunes Anathasiens
La grand Littérature 02/04/19 21:56

Le contenu du récit gagnerai en compréhension si la Grande Sélène Dragunov se livrait à un contenu sexuel implicite et explicite derrière le petit écran.


Pascal Po. metteur en scène.



Modifié le 02/04/19 21:56 Citer CiterLien LienReporter Reporter
Modifié le 02/04/19 21:56
Citer CiterLien LienReporter Reporter
Sélène Dragunov de Grand-Domaine Racinite
Avatar
Caparmate du Grand-Domaine
8e
La Triade
Re: La grand Littérature 02/04/19 22:11

Navré, mais la Caparmate n'a joué et ne jouera dans aucun contenu sexuel explicite. Si vous voulez en voir, je vous invite à aller à l'Astra l'année prochaine, lieu beaucoup plus propice à vos vices en tout genre, et où vous pourrez profiter de bon nombres de corps enclins à ce genre de contenu.


D'ailleurs, je suis sûre que les Atlantes seront ravis d'avoir un reportage mené par vous M Po, notamment sur une célébration aussi importante et amusante que l'Astra.


Cordialement, Helena Douglas, Secrétaire des affaires sans importance de l'ambassade.

Citer CiterLien LienReporter Reporter
Citer CiterLien LienReporter Reporter
Meruem de Chimera
Avatar
メルエム
1er
Aube
Pascal 03/04/19 10:18

Désolé Monsieur Gros mais Pascal est en plein tournage dans mon pays actuellement.


En Effet, nous fêtons actuellement l’anniversaire de ma mere. J’ai décidé d’immortaliser cela. D’ailleurs tout homme de tout pays est invité. Plus y a de fou plus elle rit apparement...

Citer CiterLien LienReporter ReporterLikes 1 like
Citer CiterLien LienReporter ReporterLikes 1 like
Zack Phylis de Avidadmortem
Avatar
๖ۣۜLe ๖ۣۜConseiller ๖ۣۜDes ๖ۣۜDamnés
31e
La Triade
Si un nombre important de fous lui accorde un net bonheur c'est avec plaisi... 03/04/19 13:15

Si un nombre important de fous lui accorde un net bonheur c'est avec plaisir qui j'irais vous rejoindre !

Citer CiterLien LienReporter Reporter
Citer CiterLien LienReporter Reporter
Booba de Tallac Land
Avatar

26e
Les Gilets Jaunes Anathasiens
French Bukk**ke 03/04/19 14:49

Organiser une partie de plaisir sexuelle partagée de sa propre mère?


Nous respectons les coutumes de chacun, cher Bartow, mais cette pratique est très mal vu chez les différents gangs de notre prison.


En effet le respect de la mère est quelque chose de sacré chez nous.

Modifié le 03/04/19 14:53 Citer CiterLien LienReporter ReporterLikes 1 like
Modifié le 03/04/19 14:53
Citer CiterLien LienReporter ReporterLikes 1 like
Meruem de Chimera
Avatar
メルエム
1er
Aube
Vise le front que ça atterrisse sur le nez 03/04/19 14:54

Je comprends la vision de vos gangs, cependant dans notre pays c’est une façon d’honorer la mère qui a engendré le dirigeant actuel.


En reproduisant la scène de sa conception.

Citer CiterLien LienReporter Reporter
Citer CiterLien LienReporter Reporter

Première page Page précédente 1/2 Page suivante Dernière page

Forum > Ambassades > Ambassade du Grand-Domaine Racinite